Mathieu, 23 ans, co-fondateur de « On Air AGENCY »



Mathieu, jeune Bordelais de 23 ans est en train de créer, avec son associé Tony, une entreprise de design sonore et visuel : « On Air Agency ». Témoignage.

Quel a été ton parcours ?
Après un bac ES, j'ai décidé de faire des études de langues à la fac en me disant que ce serait un plus pour travailler ensuite dans le commerce international. Mais le système de fonctionnement de la fac ne me convenait pas. Trois semaines plus tard, j'ai arrêté pour travailler dans la restauration. Puis, l'année scolaire suivante, j'ai intégré un IUT pour réaliser un DUT en techniques de commercialisation puis j'ai intégré pendant une année, une école de commerce en alternance où j'ai obtenu un diplôme de niveau bac +3. Je suis ensuite rentré à l'INSEEC où j'ai passé un Master de marketing et stratégie commerciale.
Qu'est-ce qui t'a donné envie de créer ton entreprise ?
Pour valider mon diplôme de l'INSEEC, je devais effectuer deux stages de 6 mois chacun, répartis sur les deux ans d'études. J'ai effectué mon premier stage dans une petite entreprise de Web marketing composée d'une équipe très jeune, où les patrons n'avaient que 5 ans de plus que moi. C'est ce qui m'a fait réaliser que je pouvais moi aussi créer ma propre entreprise. L'année suivante, j'ai fait mon stage au sein de l'entreprise de design sonore de Tony Jazz, mon associé actuel. Mais Tony avait envie de se diversifier et à la fin de mon stage nous avons décidé de nous associer pour créer ensemble On Air Agency, une entreprise de design visuel et sonore.
Que propose votre entreprise ?
On Air AGENCY propose aux entreprises de leur créer une identité visuelle et sonore. La partie design sonore concentre la part la plus importante de notre activité : nous créons sur mesure des musiques ou jingles diffusés dans les magasins, les parkings, les ascenseurs... L'avantage pour les entreprises c'est qu'elles sont propriétaires des créations sonores, elles n'ont pas besoin de verser des droits à la Sacem ou autres. Nous proposons également aux entreprises de définir leur identité visuelle et d'élaborer pour elles des chartes graphiques, des logos, des plaquettes commerciales...
Quelles ont été vos démarches ?
Quand j'ai commencé mon stage chez On Air Music design, Tony avait déjà établi un business plan. Je l'ai complété et approfondi grâce à mon mémoire de fin d'étude qui portait sur la création d'entreprises spécialisées dans le design sonore. Il nous a ensuite fallu définir une stratégie d'entreprise, prospecter des partenaires et des clients, faire des études de marché et de faisabilité. Pour l'instant, nous travaillons avec des free-lances car nous venons juste de déposer les statuts de création de l'entreprise. La Maison de l'Emploi de Bordeaux nous prête un local dans un quartier très dynamique ce qui nous permet de nous faire connaître des professionnels. Par ailleurs, j'ai soumis le mois dernier un dossier auprès du programme Envie d'Agir pour obtenir une bourse. Dans les prochaines semaines, nous pourrons faire appel aux subventions régionales.
Rencontrez-vous des difficultés ? Si oui, lesquelles ?
Aujourd'hui, seule une quarantaine d'entreprises en France proposent des services liés au design sonore. Le concept est pratiquement inconnu, tandis qu'aux Etats-Unis il est fréquent pour les petites et les grandes entreprises de faire appel à ce genre de sociétés. Il y a donc un gros travail de sensibilisation des professionnels à effectuer. En ces temps de crise, beaucoup d'entreprises trouvent que le design sonore et visuel est une dépense superflue ; nous tentons au contraire de leur expliquer que c'est une plus-value qui peut les aider à sortir de la crise.
Quelle est votre plus grande satisfaction depuis le début de votre projet ?
Notre plus grande satisfaction est que l'on commence à se faire connaître, à se constituer un réseau, à signer quelques contrats... Mon associé a réalisé la musique du générique des campagnes visuelles de Barack Obama. Nous avons donc le soutien, aujourd'hui, du consul et de l'ambassadeur des Etats-Unis. Par ailleurs, je suis très content parce que nous avons réussi à faire comprendre aux entreprises proposant les mêmes services de travailler ensemble pour implanter le design sonore en France.
Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui a envie d'entreprendre ?
Je lui dirais de s'entourer des bonnes personnes dès le début du projet et de ne pas céder au « syndrome de l'entrepreneur » qui consiste à penser qu'on est le seul à avoir des idées et à se lancer dans une aventure périlleuse. Il faut s'entourer de personnes compétentes qui auront un regard à la fois critique et objectif sur le projet.
Propos recueillis par Margaux Calon
SA FORMATION :
Bac ES
+ DUT Technique de Commercialisation
+ école de commerce RISE à Bordeaux
+ Master de marketing et stratégie commerciale.

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MATHIEU, 23 ANS, CO-FONDATEUR DE « ON AIR AGENCY »

Zélie

21 ans

STRATE ECOLE DE DESIGN

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)