Mathieu, 34 ans, ingénieur de recherche en mécanique



Spécialiste de la détonique (étude des explosifs et de la propagation des chocs), Mathieu a imaginé et développé un dispositif de sécurité ingénieux, qui pourrait permettre de sauver du naufrage bien des marins.

D'où vient votre intérêt pour la détonique ?
J'ai toujours été attiré par l'aéronautique, ainsi que par les explosifs (poudres à propulsion). Dans ma jeunesse, avec un ami d'enfance, on construisait des micro-fusées à poudre et on les lançait. Plus tard, pendant mon DEA, j'étais rattaché à un laboratoire où j'ai pas mal travaillé sur la détonique.
Vous vous consacrez depuis 18 mois au projet Néréus. De quoi s'agit-il ?
Suite au naufrage du chalutier breton Bugaled Breizh en janvier 2004, je me suis demandé pourquoi les bateaux qui trainent des chaluts ou des dragues n'avaient aucun moyen de les larguer instantanément en cas d'accident. J'ai donc eu l'idée de créer un outil de sécurité pour les navires de pêche. On a baptisé ce projet Néréus, du nom d'un dieu de la mer gréco-romain, qui avait des facultés prémonitoires.
Comment avez-vous procédé ?
On s'est appuyé sur nos connaissances en détonique et en simulation numérique. Aujourd'hui, on arrive à faire des calculs extrêmement fiables, qui nous permettent de concevoir des prototypes qu'on teste ensuite en labo. Là, on a mis au point un sectionneur pyrotechnique, couplé à des capteurs. Ceux-ci mesurent la tension des câbles et le gite du navire. Lorsqu'ils détectent une situation dangereuse, ils déclenchent le dispositif, l'explosif déploie alors une pièce métallique qui vient couper les câbles. Grâce à ce procédé, on espère sauver des marins du naufrage.
Quels sont aujourd'hui vos projets ?
Actuellement, nous développons un prototype fonctionnel qu'on aimerait tester sur un bateau au cours du premier trimestre 2007. Des patrons de pêche sont prêts à faire l'expérience. Personnellement, j'envisage de créer une entreprise pour commercialiser ce dispositif et ainsi passer de la recherche à l'industrie.
© photo D.R

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MATHIEU, 34 ANS, INGÉNIEUR DE RECHERCHE EN MÉCANIQUE

Hannah

21 ans

ASSISTANTE AUX USA

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (2)

Vincent 1 septembre 2008 11:29 #1
Bonjour, je recherche un spécialiste en détonique pour réaliser des éclatements de roues de turbomachine à des vitesses bien précise. Comment peut-on contacter "Mathieu, 34 ans, ingénieur de recherche en mécanique" ? Merci d'avance.
Vincent 1 septembre 2008 11:29 #2
Bonjour Vincent. Merci de faire votre demande en précisant qui vous êtes et dans quel cadre vous souhaitez contacter ce professionnel à ddussud@imaginetonfutur.com. Bien cordialement.