Matthias, 34 ans, commissaire-priseur



Adjugé, vendu !

Dans une salle de vente aux enchères, Matthias, en veste dorée et pantalon rouge commente un tableau d'un artiste contemporain. À 34 ans, il est commissaire-priseur. Depuis deux ans, il travaille pour la troisième maison française de ventes aux enchères d'objets d'art. « J'expertise des meubles, des tableaux ou des objets destinés à la vente. Puis je réalise le catalogue qui répertorie ces oeuvres. J'élabore une maquette, fais appel à un photographe et rédige la fiche descriptive de chaque objet... » Il faut aussi stocker les œuvres avant leur mise en vente. « Cela demande une gestion logistique très lourde. » Matthias organise une trentaine de ventes par an dont plusieurs en parallèle. « Pour chacune, il faut compter15 jours à un mois de préparation. » L'aspect commercial de son métier séduit le passionné d'art qu'il est : « Ce que j'aime avant tout, ce sont les relations avec les clients. Les vendeurs me confient la vente de leurs œuvres. Les acheteurs font appel à mes conseils et me donnent des ordres d'achat. Ce sont des relations de confiance qu'il faut entretenir ». Les chinois, grands amateurs d'Art, sont de plus en plus nombreux à assister aux ventes aux enchères. Pour cette nouvelle clientèle, le commissaire-priseur prend depuis peu des cours de chinois !
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MATTHIAS, 34 ANS, COMMISSAIRE-PRISEUR

Juliette

20 ans

ECOLE BRASSART, CAMPUS DE NANTES

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié