Mélanie, 26 ans, technicienne supérieure en radiochimie



Mélanie fait partie d'une équipe pluridisciplinaire (chimistes, modélisateurs, géologues...), qui étudie la migration des éléments chimiques dans les roches. Ces expériences ont pour but de caractériser la capacité de confinement d'un stockage de déchets radioactifs.

En quoi consiste votre métier ?
Je suis technicienne en radiochimie. J'effectue des analyses sur des prélèvements d'eau en contact avec des roches, et dans lesquelles on a initialement injecté des traceurs radioactifs. Ces expériences permettent de mieux comprendre les mécanismes de transport des espèces chimiques et radioactives dans un stockage de déchets nucléaires.
Nous travaillons en collaboration avec l'Andra, l'agence chargée par l'Etat de garantir un meilleur stockage des déchets radioactifs.
Comment se déroulent vos expériences ?
Il s'agit avant tout d'un travail d'équipe. Nous sommes dix-neuf au laboratoire (11 ingénieurs et 8 techniciens) à travailler sur cette thématique. L'équipe est pluridisciplinaire et compte des chimistes, des physiciens, des mathématiciens... Nous sommes plusieurs à participer à la même action de recherche, mais chacun est responsable d'une ou deux techniques d'analyses et a un rôle précis à jouer. Régulièrement, nous faisons un point avec l'équipe au complet. Les ingénieurs chercheurs, qui dirigent les analyses, sont parfois en déplacement. Je suis donc libre dans la gestion de mon travail.
Qu'est-ce qui est le plus appréciable dans votre métier ?
J'aime travailler en équipe, c'est très enrichissant.
Parfois je me rends sur le terrain afin de récupérer des prélèvements à analyser. J'apprécie vraiment cette intervention sur le terrain, c'est intéressant et cela change des études en laboratoire.
Et qu'est-ce qui est le moins sympathique ?
Je ne vois que deux points négatifs : tout d'abord, nous avons de plus en plus de tâches administratives à accomplir et cela prend du temps sur nos plannings. D'autre part, ce même projet me mobilise depuis trois ans et quelquefois le travail me semble routinier.
Avez-vous un conseil à donner aux jeunes qui aimeraient se lancer dans la recherche ?
Il faut aimer travailler en équipe.
Nous devons rendre des résultats de qualité, il faut donc être rigoureux.
Le travail de technicien est rarement valorisé. Mais il faut que les jeunes sachent que c'est un métier passionnant. Nous avons des responsabilités : nous effectuons des analyses pour lesquelles nous sommes responsables de la qualité et traitons leurs résultats. L'avis des techniciens est autant écouté que celui des ingénieurs. Il n'y a donc aucune réticence à avoir !
Propos recueillis par Diane Dussud
© photo : DR

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MÉLANIE, 26 ANS, TECHNICIENNE SUPÉRIEURE EN RADIOCHIMIE

Gwenaëlle

19 ans

UNIVERSITÉ PAUL SABATIER - TOULOUSE 3

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié