Mélanie, 29 ans, ingénieur diagnostique d'interaction laser/matière



Diplômée d'une école d'ingénieurs en 2002, Mélanie est embauchée au centre CEA de Bordeaux. Sa mission : évaluer le rayonnement des ondes et l'énergie produite lors de l'interaction entre une cible et les faisceaux laser du Laser Mégajoule. Cinq ans plus tard, à 29 ans, la jeune femme travaille toujours au même endroit... avec de nombreuses responsabilités en plus !

Comment avez-vous intégré le CEA ?
Après mon bac scientifique, j'ai opté pour une classe préparatoire en vue d'intégrer une école d'ingénieurs spécialisée en optique. Lors d'un forum organisé dans mon lycée, j'ai découvert ce domaine d'activité et cela m'a paru très intéressant et concret ! J'ai réalisé deux années d'apprentissage au centre de Bruyères-le-Châtel. Puis, j'ai été embauchée au centre de Bordeaux.
En quoi consiste votre métier ?
Le Laser Mégajoule (LMJ) est le plus puissant au monde, il est développé par les chercheurs du CEA. Etudiante, j'ai intégré l'équipe chargée de la conduite du laser et de la réalisation des mesures sur la LIL (Ligne d'intégration laser, prototype du LMJ). Je concevais des chaînes de mesures afin d'évaluer le rayonnement des ondes et l'énergie produite lors de l'interaction entre les faisceaux et la cible. Depuis mon embauche en 2002, en plus des chaînes de mesures, j'ai pour mission de mettre en place des laboratoires qui permettent d'assurer la maintenance des installations.
Comment se compose votre équipe ?
Sur les chaînes de mesure, je travaille au sein d'une grande équipe dans laquelle j'encadre trois techniciens. Au laboratoire de maintenance, je coordonne une équipe composée de deux techniciens et de stagiaires.
Qu'appréciez-vous le plus dans votre métier ?
La partie encadrement me plaît beaucoup. Après un certain temps de mise en place, aujourd'hui, nos échanges sont fructueux et tous m'apprennent beaucoup de choses. C'est gratifiant d'animer une équipe qui travaille et fonctionne bien ensemble.
Et qu'appréciez-vous le moins ?
Sur le terrain, j'utilise peu de choses apprises lors de mes études, j'ai perdu beaucoup de mes acquis théoriques... C'est assez frustrant.
Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent travailler dans ce domaine ?
En tout, nous sommes deux cents à travailler sur l'installation, posséder des qualités de communication est essentiel ! Il ne faut pas être renfermé ou timide, le travail d'équipe oblige à être ouvert.
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MÉLANIE, 29 ANS, INGÉNIEUR DIAGNOSTIQUE D'INTERACTION LASER/MATIÈRE

Gabrielle

18 ans

UNIVERSITÉ CLERMONT AUVERGNE - UCA

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié