Michael Grégorio, imitateur



Sur la bonne voix

Il n'avait pas 16 ans lorsqu'il a remporté l'émission Graines de Stars en 2001. Michaël Grégorio imite comme personne Edith Piaf, M, Jacques Brel, Ray Charles, Mika, Cristophe Willem...Il est en tournée avec son spectacle J'aurais voulu être un chanteur.
Imitateur, c'est une vocation ?
Michael Grégorio : Non, au départ j'étais attiré par la comédie et la musique. Je ne me suis jamais vu comme un imitateur, mais quand je chantais, je le faisais à la manière des artistes que j'interprétais. On m'a fait remarquer que j'arrivais quasiment à reproduire leur voix, ce que j'ai travaillé. Je n'ai pas de références dans l'imitation. Je fais un spectacle chanté avec quatre musiciens.
On dit qu'il faut 20 % de talent et 80 % de travail pour réussir...
Michael Grégorio : C'est vrai. Il faut aussi faire de bonnes rencontres et être bien drivé. Je travaille avec David Hardy qui me pousse et me soutient depuis Graines de Star en 2001. Il me met en scène, me coache artistiquement et s'est improvisé imprésario.
Tu gagnes ta vie en imitant des chanteurs ?
Michael Grégorio : Oui, depuis cinq ans. Un imitateur peut travailler et très bien gagner sa vie sans être connu ni passer à la télé. J'ai pas mal travaillé dans l'événementiel avec des entreprises qui offrent un spectacle à leur personnel, dans des conventions et des séminaires. J'ai interrompu ma première année de droit lorsque j'ai eu un contrat au « Vingtième Théâtre ».
À quand tes chansons avec ta propre voix ?
Michael Grégorio : C'est vrai que j'aimerais flirter avec les deux disciplines, mais le milieu du spectacle est assez fermé. Une fois qu'on s'est présenté en tant qu'imitateur, on est cantonné à cette discipline. C'est un peu comme en Inde, il y a la caste des acteurs, des chanteurs, des imitateurs. Chacun dans sa case !
As-tu des voix fétiches ?
Michael Grégorio : Si ça ne tenait qu'à moi, je ne chanterais que U2, Sting et Stevie Wonder. Je travaille la voix de Bono depuis des années et je ne la maîtrise toujours pas, j'ai un problème de tessiture. C'est comme Bénabar, que je travaille activement mais ne tiens pas encore. Olivia Ruiz me donne également du fil à retordre. Actualité oblige, je travaille aussi la voix de Carla Bruni !

Propos recueillis par Catherine Attia-Canonne
(© photo : Emmanuelle Gimenez)

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MICHAEL GRÉGORIO, IMITATEUR

Léonie

18 ans

UNIVERSITÉ JEAN MONNET - SAINT-ETIENNE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (2)

jonathan 22 mai 2010 14:04 #1
bonjour je suis imitateur mais j arrive pas a percer j ai beaucoup de voies a mon actif je sais que ses pas donner a tout le monde ce don je cherche quelqun qui pourais me lancer dans le metier je sais que j y arriverais pour me contacter solhann15@hotmail.com
prue26 27 septembre 2009 15:07 #2
il a beaucoup de talent . il est super.