Mireille, 55 ans, ingénieur en simulation numérique



Mireille développe des logiciels de simulation numérique. Une spécialité qui exige des compétences très pointues en physique, en mathématiques appliquées et en informatique... et une remise à niveau permanente.


En quoi consiste votre métier ?
Je développe des logiciels de simulation numérique. Ce sont des outils informatiques, qui permettent à d'autres physiciens de résoudre les problèmes physiques auxquels ils sont confrontés. J'ai, par exemple, développé un logiciel pour simuler l'allumage du moteur de la fusée Ariane. Actuellement, je travaille sur les phénomènes d'instabilités hydrodynamiques (turbulences).
Pourquoi avez-vous choisi cette spécialité ?
J'ai toujours voulu faire de la physique. J'ai compris que j'avais deux options : soit faire des expériences en laboratoire, soit travailler sur des logiciels de simulation : il y a ceux qui les développent (c'est mon cas) et ceux qui les utilisent. La voie que j'ai choisie exige aussi de grandes compétences en mathématiques appliquées et en informatique. D'ailleurs, l'une comme l'autre occupent en réalité 90% de mon temps de travail, le reste étant vraiment consacré à la physique.
Pouvez-vous préciser ?
Tout ce que l'on apprend au collège et au lycée, effectuer des calculs de dérivées ou d'intégrales, résoudre des équations, c'est mon quotidien. Car, lorsque l'on veut étudier un phénomène physique, on doit d'abord le décrire sous forme d'équations puis appliquer des méthodes numériques pour les résoudre. C'est ça qu'on apprend lorsqu'on étudie les mathématiques appliquées. Mais il faut aussi être capable de maîtriser l'ordinateur pour qu'il fasse exactement ce que l'on veut, et donc avoir de solides compétences en informatique.
C'est un secteur qui évolue très vite...
C'est vrai, en informatique, ça va très vite. Pour exercer ce métier, il faut sans cesse apprendre, toujours savoir ce qui se fait de nouveau. C'est une exigence pour être au top.
Qu'est-ce qui vous plait le plus ?
Ce compromis entre les trois domaines que sont la physique, les mathématiques appliquées et l'informatique. J'essaye de bien comprendre les besoins des physiciens pour leur fournir le meilleur logiciel possible, celui qui va leur permettre de résoudre le problème physique qui les occupe.
Mireille est debout, face à l'écran - © photo CEA

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MIREILLE, 55 ANS, INGÉNIEUR EN SIMULATION NUMÉRIQUE

Zara

18 ans

LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié