Morgane, 30 ans, substituts sanguins



Du sang universel

La chimie et la biologie la passionnent. Après son DEA, Morgane réalise une thèse sur les substituts sanguins fabriqués à partir d'hémoglobine marine. « Ce sujet m'a beaucoup intéressée. Mon directeur de thèse avait déjà l'idée de créer une entreprise pour développer ces substituts sanguins, je me suis donc associée et nous avons créé la société Hemarina. » Objectif : développer un transporteur d'oxygène et une hémoglobine universelle pour des applications industrielles et thérapeutiques (préservation d'organes, cultures cellulaires, pansements actifs...). « Le petit ver marin nommé Arenicola marina, dont on trouve les tortillons sur le sable, est étudié depuis des décennies. Ses molécules d'hémoglobine, compatibles avec tous les groupes sanguins, sont efficaces dans le transport d'oxygène. »
Brevets déposés
Avec ses cinq salariés, la société possède la seule autorisation mondiale de mise sur le marché d'hémoglobine d'origine marine. Ils ont déposé une dizaine de brevets et déjà noué des contacts avec plusieurs industriels. « À plus long terme, nous proposerons une solution permettant de pallier la pénurie des dons sanguins : 200 000 par an en France et 100 millions de litres par an dans le monde. » Un marché estimé à plusieurs dizaines de milliards d'euros. Leur travaux leur ont valu plusieurs récompenses prestigieuses !
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MORGANE, 30 ANS, SUBSTITUTS SANGUINS

Lise-Emmanuelle

18 ans

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE - PARIS 10

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié