Muriel Nicou, responsable des recrutements AXA France



Nom de l'entreprise : AXA France
Activités : Assurances
Nombre de salariés : 16 000 salariés en France, 36 00 acteurs travaillent pour AXA France.


Lorsque vous recrutez des jeunes, privilégiez-vous certains parcours, certaines formations ?
Muriel Nicou : Nous sommes ouverts à tous types de profils. Nous ne privilégions pas de filière ou d'école en particulier. Par exemple, pour nos postes commerciaux sur l'ensemble de nos recrutements des jeunes diplômés : 50% ont un profil universitaire et 50% sont issus d'une école de commerce. Nous souhaitons avoir une entreprise variée, à l'image de la société. Nous avons une réelle politique de diversité et d'égalité en matière de recrutement. Par exemple, il est possible de postuler en ligne de façon anonyme via Internet et ce pour tous types de postes.
À quel niveau de diplôme recrutez-vous le plus de jeunes et pour quels postes ?
Muriel Nicou : Nous recrutons majoritairement des commerciaux de profils bac +2 à bac +5.
Le poste pour lequel nous avons le plus de besoin est celui de conseiller clientèle. Sur un secteur géographique de proximité (20 à 30 km autour de son domicile), il développe un portefeuille de clients. Bénéficiant d'une autonomie d'organisation, mais soutenu dans son action par un management de proximité, il assure une prospection active, conquiert et accompagne ses clients, particuliers et professionnels, dans le temps. Pour les conseillers clientèle débutants, nous recrutons à niveau bac +2.
Quelles sont les possibilités d'évolution en interne ?
Muriel Nicou : Pour les commerciaux, les évolutions sont possibles sur deux niveaux. Ils peuvent se spécialiser en « expertise métiers », notamment en gestion de patrimoine pour accompagner et conseiller une clientèle à hauts revenus (cadres, professions libérales, chefs d'entreprises, sociétés...), ou prendre des responsabilités managériales en animant une équipe commerciale.
Pour nos métiers supports, il est également possible d'évoluer en interne et de changer de métier. Par exemple, une personne occupant un poste en finance peut devenir Agent Général d'Assurance ou encore prendre un poste au marketing selon les opportunités et son projet professionnel. AXA met en place une vraie politique de mobilité interne afin de permettre à ses salariés de s'épanouir tout au long de leur carrière professionnelle.
Quelle opinion avez-vous de l'apprentissage ? Est-ce une voie de formation en développement dans votre entreprise ? Si vous intégrez des apprentis, est-ce sur des fonctions particulières ?
Muriel Nicou : Signataire de la Charte de l'apprentissage en juin 2005, AXA favorise l'accès à l'emploi des jeunes en proposant des contrats d'apprentissage et de professionnalisation. Destinés aux jeunes de moins de 26 ans souhaitant acquérir une vraie expérience tout en préparant un diplôme, ces parcours sont surtout de véritables tremplins pour une carrière à nos côtés.
Chaque année, nous accueillons 750 apprentis : 50% pour des fonctions commerciales et 50% pour des métiers supports. Pour les métiers commerciaux, ce sont des pré-embauches : la plupart des apprentis sont embauchés en CDI, à l'issue de leurs études. Nous les accompagnons également s'ils veulent poursuivre leurs études.
À compétences égales, qu'est-ce qui fait, pour vous, la différence entre deux candidats ?
Muriel Nicou : Les stages, les activités extrascolaires, la façon dont le candidat évoque son parcours, ses expériences, sa motivation... tous ces facteurs font la différence. Lors d'un recrutement, nous devons choisir le candidat qui correspond le plus au profil du poste dans un rapport « gagnant-gagnant ».
Quels conseils donneriez-vous à un jeune en recherche de stage ou d'un premier emploi pour mettre sa candidature en valeur ?
Muriel Nicou : Il faut soigner le premier contact. Une lettre avec des fautes d'orthographe, c'est rédhibitoire ! Il faut qu'on ressente dans la lettre de motivation une véritable volonté d'intégrer l'entreprise.
Lors d'un entretien, il faut avant tout, être vrai ! Lorsque qu'un candidat se « survend » ou s'invente des expériences ou compétences : on le remarque tout de suite.
Avez-vous une anecdote à nous raconter sur des recrutements atypiques ?
Muriel Nicou : Au cours d'un forum (opération Phénix), un jeune étudiant en STAPS a exprimé sa grande motivation pour rejoindre nos équipes des ressources humaines. Il a été embauché. Nous avons également un commercial diplômé d'histoire médiévale.

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MURIEL NICOU, RESPONSABLE DES RECRUTEMENTS AXA FRANCE

Natacha

23 ans

ENI. ECOLE INFORMATIQUE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)