Nicolas Anelka, footballeur



Tout foot

Il a 29 ans dont plus de 20 dédiés au foot. Recordman des transferts et des coups de sang, il dérange et déchaîne les passions. Son avenir en club est à Chelsea. D'ici là, il disputera l'Euro 2008 comme attaquant chez les Bleus et va être papa pour la première fois.
À 29 ans, tu as déjà ta biographie en DVD, grosse tête ou retraite en vue ?
Nicolas Anelka : Ni l'une ni l'autre ! Avec Bruno Skropeta, le réalisateur, on a voulu raconter mon chemin qui n'est pas lisse. On a utilisé des vidéos personnelles, des archives sportives, et des acteurs du foot racontent ma carrière avec ses hauts et ses bas, sans censure. J'ai dû agir et réagir, c'est pour cela que je me suis parfois retrouvé dans des situations difficiles.
Depuis quand le foot est-il dans ta vie ?
Nicolas Anelka : À 7 ans, j'ai dit « je ne veux pas juste jouer au foot, je veux être une star » et j'ai pris ma licence au football-club de Trappes. À 13 ans, j'ai intégré l'Institut national du football de Clairefontaine, un sport-études foot. Et à 16 ans, pendant ma formation, j'ai disputé des matchs avec le PSG. Dans les vestiaires, j'étais avec les joueurs qui me faisaient rêver à la télé, c'était un truc de ouf !
Aujourd'hui, tu es un ancien en équipe de France !
Nicolas Anelka : On n'est pas de la même génération mais nous avons la même mentalité, c'est pourquoi je m'entends super bien avec eux.
Tu évoques la musique comme une éventuelle reconversion ?
Nicolas Anelka : C'est un milieu que je connais. J'ai co-produit le prochain album de Pit Baccardi, mais c'est plus un soutien à un artiste que j'aime qu'un nouveau métier. Et j'ai monté un label pour mettre en avant des artistes du 78. Mais je ne crois pas que je pourrais m'orienter vers la musique, c'était une idée comme ça.
Comme quand tu participes aux sketchs d'Omar et Fred ?
Nicolas Anelka : Oui, ça me fait plaisir de faire autre chose que du foot. Mais pour l'instant je pense vraiment à mon football, à ma carrière. Je ne peux pas dire jusqu'à quand je vais encore pouvoir jouer, mais je suis à 100 % dedans. Je suis heureux quand j'ai la chance d'être sur le terrain.
Propos recueillis par Catherine Attia-Canonne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN NICOLAS ANELKA, FOOTBALLEUR

paola

19 ans

LYCÉE SAINT-VINCENT-DE-PAUL

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié