Pascal Leclerc, programmeur développeur de jeux vidéo



"J'écris les programmes liés au jeu vidéo : à la fois le moteur du jeu, et les outils associés."

Quel est ton parcours scolaire ?
Un classique Bac S, puis une école d'ingénieur à prépa intégrée : l'UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard).
Quel métier exerces-tu ? Pourquoi ce choix, pourquoi travailler dans l'univers des jeux vidéo ?
Je suis programmeur : développeur de jeux vidéo chez DancingDots. J'ai toujours beaucoup joué depuis très jeune, et j'avais décidé de m'orienter vers le développement de jeux dès l'adolescence.
C'est un univers très créatif et qui se renouvelle sans cesse. C'est à la fois artistique et techniquement pointu, ce qui rend chaque journée stimulante et enrichissante. Même si j'ai peu de temps pour jouer désormais, j'aime toujours cette possibilité d'exploration quasi infinie de création de mondes virtuels. Chaque œuvre est unique sur tous les plans, de la conception à la réalisation graphique, sonore et technique, mélangeant un large panel de talents et savoir-faire.
En quoi consiste précisément ton métier ?
J'écris les programmes liés au jeu vidéo : à la fois le moteur du jeu, et les outils associés. Le moteur permet d'afficher le monde, de l'animer, et de réagir aux interactions du joueur avec celui-ci. C'est le cœur du jeu, qui réunit toutes les données produites par les artistes et leur donne une vie interactive. Les outils sont également une part importante du développement de jeux, chaque projet nécessitant son lot d'outils personnalisés ; certains facilitent le processus de production, d'autres ajoutent des fonctionnalités uniques au moteur pour le jeu en développement ou la plateforme cible.
A quoi ressemble ton quotidien ?
Chaque journée commence par une réunion de méthode Scrum, le daily meeting. Chacun y expose tour à tour ses avancées de la veille, les problèmes rencontrés, puis la tâche de la journée. Ensuite, selon la complexité de la tâche, on est amené à programmer seul ou à deux (en pair programming). Des réunions de conception, de choix d'architecture et d'orientation ponctuent la journée. Par exemple, je peux aller voir un artiste pour lui demander de m'exporter un objet et une animation pour tester une nouvelle fonctionnalité que je vais implémenter dans le moteur dans le temps qui suit.
Quels sont les « plus » et les « moins » de ton job ?
Dans les plus on trouve l'apprentissage constant, qui est la clé du succès d'un jeu vidéo ; il faut toujours proposer quelque chose de novateur sur tous les plans, gameplay, artistique et technique. Si la plateforme sur laquelle nous développons propose une nouvelle méthode d'entrée, comme un gyroscope par exemple, il faudra concevoir des mécaniques de jeu adaptées, développer des mini jeux de test, et retenir ce qui est intéressant et exploitable pour le jeu final. Il en va de même pour une nouvelle technique de rendu, de connectivité, etc.
Travailler dans un univers ludique, qui n'est pas une science, offre la possibilité de débattre de ce qui va dans le jeu. On discute, on teste, puis on retient ce qui plait. C'est vraiment un procédé créatif et qui nécessite l'avis de différents corps de métiers.
Dans les moins, il y a le fait qu'au final, on fait un produit. Et parfois, ça implique des demandes irréalistes ou inadaptées, à différents niveaux de la production. Le pire est quand, pour des raisons marketing, le jeu doit faire des concessions dans son contenu ou son gameplay.
On dit que l'univers des jeux vidéos est peuplé de « geek » et de personnes souffrant du syndrome de « Peter Pan ». Mythe ou réalité ?
Geek, c'est plutôt une réalité. Tout le monde joue et a une large culture vidéo ludique. Les pauses midi sont ponctuées de parties de Starcraft II, de Monster Hunter, et autres. Les soirées, certains se retrouvent sur des MMOs. Tout le monde aime son métier, et beaucoup créent chez eux d'autres choses, en marge du travail mais toujours en lien avec leur spécialité.
Cependant, je ne dirais pas vraiment Peter Pan : les acteurs du jeu vidéo sont des adultes responsables et passionnés, qui savent encore rêver, mais ils n'aspirent pas à redevenir enfant. Ils ont décidé de placer au premier plan la finalité de leur travail, et au lieu de créer des armes ou de générer de l'argent à partir du néant, ils créent un vrai produit, qui va faire rêver, distraire, et influencer des gens de toutes cultures à travers le monde.
A quels projets as-tu participé ? Sur quel jeu as-tu préféré travailler ?
J'ai toujours travaillé dans des petits studios. D'abord sur téléphones portables, sur des titres comme Metal Unit, Phoenix Wright, Star Wars, etc., puis sur DS : DropCast, My Baby 2 (également sur Wii), Pro Cycling 2010 sur PSP, et plus récemment sur XBLA avec Rotastic! (cf. photo ci-dessous).
http://www.imaginetonfutur.com/Le-referentiel-des-metiers-de-la-production-des-jeux-video.html]
PLUS DE TEMOIGNAGES DE PROS DANS LES JEUX VIDEO
Jeremy Raulet, développeur de jeux vidéo
François Francken, programmeur dans les jeux vidéo
Saïda Mirzoeva, lead graphiste 2D/3D dans les jeux vidéo
Graphiste 2D / 3D dans les jeux vidéo
Jérôme Britneff-Bondy, lead game designer
Clément, 27 ans, game designer
Antoine-Henry, 26 ans, game designer
Ludovic Delcroix, directeur artistique technique dans les jeux vidéo
Anthony Lejeune, directeur artistique dans les jeux vidéo
Sébastien Chipot-Delys, Manager Qualité-Assurance ou testeur de jeux vidéo
Cédric, 26 ans, testeur de jeux vidéo

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN PASCAL LECLERC, PROGRAMMEUR DÉVELOPPEUR DE JEUX VIDÉO

Benoit

23 ans

FNAC DARTY - CHEF DE MARCHÉ MARKETPLACE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (8)

christine boutou 22 novembre 2016 09:54 #1
bonjour je veux créer mon jeux vidéos multijoueurs et je suis a la recherche d'un développeur spécialisé en multijoueurs. Merci d'avance pour votre réponse.
djEd 8 mars 2016 09:01 #2
JE cherche un Programmeur pour faire un site de jeu de belote et coinche SA - TA . Pas de JAVA. Merci
bellanger 4 janvier 2016 15:01 #3
Je cherche un programmeur qui soit capable de faire du jeu en 3d(belote, etc,etc) sur un site de rencontre et mm discothèque virtuelle. Merci de me tenir au courant afin d'affiner mes désidératas
Logg 28 mai 2015 16:25 #4
Bonjour,
j'ai 15 ans et je me forme à la programmation depuis quelques années. Je viens de lancer ma campagne de financement participatif afin de finaliser mon jeu pour mobile : Tiny Marb'
Si vous souhaitez découvrir mon projet et me soutenir je vous invite à vous rendre sur https://www.kickstarter.com/projects/464377163/tiny-marb

Logan
Marc 26 mai 2015 23:42 #5
Merci pour cette excellente interview, elle nous aidera pour mieux guider les étudiants de notre association de développement de jeux vidéos !

http://strasbourg.gamedevgroup.eu/