Patrice, 29 ans, mécanicien



Mécanicien sans frontières !

Magasinier, artisan dans le bâtiment, créateur d'une boulangerie, rénovateur d'immeubles... Patrice a eu plusieurs vies professionnelles avant de retourner à ses premières amours : la mécanique. Il obtient son CAP en candidat libre. « Mon père collectionnait des voitures. Il les entretenait. Depuis tout petit, je baigne dans la mécanique. » Baroudeur, il envoie un jour, sans grand espoir, un CV à Médecins Sans Frontières. « Une semaine plus tard, je passais un entretien. Un mois plus tard, je partais en mission au Libéria ! » L'association humanitaire a besoin de logisticiens (plombiers, charpentiers, mécaniciens...), indispensables au bon fonctionnement des camps. Patrice a réalisé 8 missions en quatre ans. Demain, il part pour le Nigeria. « Mes missions durent environ six mois. Je répare et entretiens la flotte des véhicules et le groupe électrogène : pour se déplacer dans des pays en guerre, il faut des véhicules sûrs et les chirurgiens ont besoin d'électricité pour opérer. J'ai un rôle important, même si je ne suis pas médecin ! »
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN PATRICE, 29 ANS, MÉCANICIEN

Maïna

18 ans

IUT DE BAYONNE, PAYS BASQUE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

azertyuiop2 10 avril 2010 16:54 #1
Je trouve ça super que quelqu'un sache tôt ce qu'il veut faire plus tard. Moi, j'ai beaucoup d'idées, mais aucune fixe. Ce métier doit être super intéressant, très enrichissant et aucune journée ne doit se ressembler. C'est pas mal de faire plusieurs métiers dans sa vie. Augustin, un bon lecteur du magazine