Philippe, 34 ans, responsable exploitation



C'est à 23 ans que Philippe est embauché au CEA en tant que technicien en mesures physiques. Grâce à des formations internes, des cours du soir et surtout beaucoup de motivation, Philippe a pu évoluer au sein de cet organisme public de recherches.

Comment avez-vous intégré le CEA ?
Étudiant DUT génie électrique et informatique industrielle, j'ai réalisé mon stage de fin d'études au CEA de Cadarache. Je travaillais dans un laboratoire de recherche où j'effectuais des mesures de force sur un montage électrique. L'objectif de ces essais était de réaliser des chocs entre plusieurs assemblages combustibles afin de simuler le comportement vibratoire des structures lors d'un séisme. A l'issu de ce stage, j'ai décroché une mission d'intérim de 6 mois dans ce même laboratoire.
Pendant mon service militaire, j'ai effectué une mission de 10 mois en tant que scientifique du contingent dans une société filiale du CEA. Une fois ma mission achevée, le CEA n'avait pas de poste à me proposer. J'ai alors été recruté en tant que technicien de maintenance pour une centrale thermique. Un an plus tard, le CEA m'a rappelé et j'ai été recruté comme technicien en mesures physiques au Laboratoire d'Hydromécanique Cœurs et circuits.
Depuis mon embauche en 1998, le CEA m'a toujours donné les moyens de prendre en main mon parcours professionnel et de me former afin d'adapter mes compétences.
Aujourd'hui, en quoi consiste votre métier ?
Notre laboratoire travaille principalement en soutien aux industriels dans le cadre des développements technologiques des composants des réacteurs à eau, de la propulsion nucléaire navale et des réacteurs expérimentaux.
Après trois années de cours du soir et une année de formation en alternance à l'université de Provence, j'ai obtenu un Diplôme d'Etude Supérieure Spécialisé ICCI « Instrumention Capteurs et Communication Industrielle », ce qui m'a permis d'être nommé en 2004 responsable exploitation de la plateforme expérimentale POSEIDON (clique ici pour plus d'infos) du service de technologie des réacteurs Industriels. J'ai la responsabilité d'animer l'équipe d'exploitation, composée d'une quinzaine de collaborateurs non cadres, stagiaires universitaires et apprenti ingénieur.
Par ailleurs, depuis l'année dernière, j'ai pris en charge la conduite de projets de R&D dans le domaine du combustible en tant qu'ingénieur d'essai. J'ai participé à diverses actions de communication comme les rencontres CEA jeunes, un salon Métierama, la journée Portes ouvertes CEA Cadarache et je suis aussi chargé de visite de la plateforme POSEIDON.
Qu'appréciez-vous le plus dans votre métier ?
J'aime la diversité des prestations demandées, qu'elles soient techniques (suivi de projet de R&D, modification des circuits hydrauliques, améliorations des systèmes de contrôle commande, maintenance des installations expérimentales..), de gestion (charge de travail, personnes, entreprises sous traitantes, planning ...) ou relationnelles (contacts internes et externes avec l'université, les clients EDF, AREVA).
Je trouve également très gratifiant de travailler sur des projets dont je peux voir après quelques années la mise en œuvre concrète dans les centrales nucléaires.
Et qu'appréciez-vous le moins ?
Les tâches administratives sont de plus en plus importantes, cela me prend pas mal de temps. Je travaille toujours avec beaucoup de contraintes (administratives, ressources humaines, réglementaires, budgets plannings...) et nous avons souvent des délais courts à respecter. Ces projets de R&D, c'est assez stressant, mais d'autre part c'est également un moteur.
Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent travailler dans ce domaine ?
Il faut avoir une certaine ouverture d'esprit, un bon relationnel, être réactif...
Si vous avez la possibilité et surtout l'envie, il faut aller le plus loin possible tant que l'on est « dans le bain ». Bien que ce n'était vraiment pas évident de reprendre mes études alors que j'étais père de famille et que je travaillais, dans tous les cas, rien n'est perdu, il existe toujours des formations internes et des cours du soir.
Pour finir, je conseille les cursus par apprentissage qui permettent de se confronter à la réalité du terrain tout en étudiant.
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN PHILIPPE, 34 ANS, RESPONSABLE EXPLOITATION

Claire

22 ans

SEATECH LA GARDE (TOULON)

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié