Pierre, 63 ans, généticien



Après avoir travaillé quinze ans à l'étranger, Pierre a intégré l'équipe d'un laboratoire en recherche fondamentale au CEA. Généticien, il étudie le fonctionnement des cellules humaines à partir des levures de boulangerie.

En quoi consiste votre métier ?
En tant que directeur de recherches, je co-dirige une équipe d'une douzaine de personnes. Nous essayons de comprendre le fonctionnement des gènes en travaillant sur de la levure de boulangerie. Cela peut paraître étrange, mais il y a beaucoup de ressemblances entre les cellules du corps humain et celles des levures ! Depuis le début de ma carrière, j'ai toujours étudié cela, en abordant différents aspects du fonctionnement cellulaire... C'est passionnant !
Comment fonctionne votre équipe ?
Nous sommes trois chercheurs à animer l'équipe, il y a deux techniciens, deux ou trois thésards et un ou deux post-doctorants. Il y a beaucoup d'échanges entre nous : nous préparons et analysons les expériences ensemble. Chacun à son mot à dire. Il y a un bon esprit et une ambiance sympathique. Cette vie d'équipe, quand elle fonctionne bien, est un des plus beaux aspects du métier.
Qu'appréciez-vous particulièrement dans votre profession ?
Tout d'abord, je travaille dans la recherche fondamentale dont l'unique but est d'acquérir des connaissances. Je suis donc relativement libre. C'est moi qui choisis les sujets d'études, je possède une véritable indépendance intellectuelle : c'est inappréciable. Je suis également en contact avec des chercheurs du monde entier : nous échangeons des mails régulièrement au sujet de nos dernières découvertes. Ces contacts internationaux sont très enrichissants. Enfin, les techniques de laboratoire évoluent sans cesse. J'aime ce renouveau perpétuel.
Qu'appréciez-vous le moins ?
C'est un métier très prenant. Je fais des semaines de 50 heures, la vie personnelle en souffre... Et puis, les débuts dans la profession sont assez difficiles : plusieurs années d'expériences sont nécessaires avant d'obtenir un poste fixe, il faut avoir les nerfs solides.
Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent travailler dans la recherche ?
Je conseille aux jeunes de bien maîtriser l'anglais, c'est unes des grandes faiblesses des chercheurs français. Après mon doctorat (en Belgique), j'ai travaillé deux ans en Allemagne, sept ans en Suisse et deux années en Ecosse, avant de m'établir en France. Il est important, voire essentiel, de travailler dans des laboratoires étrangers. Peu de jeunes le font et je trouve cela dommage. Pour travailler dans la recherche, il faut surtout être manuel, avoir le sens de l'équipe, savoir écouter et être exigeant vis-à-vis de soi-même.
Consulte les vidéos de la conférence CYCLOPE JUNIORS «La génétique, entre craintes et espoirs » du 25 septembre 2007
Propos recueillis par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN PIERRE, 63 ANS, GÉNÉTICIEN

Laetitia

28 ans

IUT DE VILLETANEUSE, UNIVERSITÉ PARIS 13

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (13)

Karl 28 juin 2012 11:14 #1
Bonjour j'ai 14 ans et je suis pationne par la medecine et surtout dans le domaine de recherche en genetique. Je suis fort en Anglais, en Physique-Chimie, en S.V.T., en Mathematiques et en Espagnol. Pour devenir geneticien il faut etudier la medecine puis se specialiser en genetique n'est pas? La genetique est une specialisation medicale qui dure environ combien d'annee? Vous d'apres vos experiences, quels seraient les pays comportant des laboratoires les plus avences dans la recherche en genetique? Merci d'avance pour vos reponses. Karl
Mélanie 14 avril 2012 20:36 #2
Bonjour, je voudrais savoir si il y a beaucoup de places dans ce métier ou bien si les places sont vraiment chères et difficiles à avoir ? Et est-ce que si l'on fait des études pour ce métier (soit la fac de médecine ou une école et qu'on réussit tout) on est sûr de faire ce métier (ou un autre dans le domaine de la génétique) ? Merci pour vos réponses.
Mélanie 21 février 2012 16:59 #3
Merci beaucoup pour ces informations. Je vais en fin de compte prendre Sciences et Méthodes Scientifiques car c'est celui qui me plait le plus et le seul que propose mon lycée. J'ai regardé le métier de conseiller en génétique mais celui de généticien me plait le plus. De toutes façons, je ne compte pas laisser tomber l'anglais car pour garder une bonne moyenne, il faut maintenir celle-là aussi.Merci aussi pour vos conseils.
Mélanie 18 février 2012 16:39 #4
Bonjour, j'ai 14 ans, je suis en 3ème et nous préparons actuellement notre orientation de 2nde. J'aime beaucoup les maths, les SVT et la physique-chimie, je n'ai pas de problème dans ces matières et j'ai aussi des facilités dans d'autres matières sauf en anglais où mon expression orale est désastreuse et mon expression écrite moyenne. Je voudrais aussi être scientifique chercheur en génétique mais je ne sais pas quel enseignement d'exploration se rapproche le plus de ce métier - Sciences et laboratoire ou -Méthodes et pratiques scientifiques qui m'intéressent plus particulièrement (je ne sais pas encore ce que propose vraiment mon lycée). Puis, si mon niveau en anglais n'augmente pas, pourrai-je quand même prétendre à ce métier ? Je trouve cet article très instructif et bien présenté ainsi que la fiche du métier. Merci d'avance pour vos réponses, Mélanie.
thebeautifulest 2 janvier 2012 18:39 #5
:-)