Porter des écouteurs en marchant dans la rue peut s'avérer dangereux !



Une étude publiée par la revue américaine « Injury Prevention » révèle que le nombre d'accidents de piétons portant un casque ou des écouteurs a triplé entre janvier 2004 et juin 2011 aux Etats-Unis et que plus de 70% de ces accidents sont mortels.


L'usage des écouteurs a des conséquences sur l'attention visuelle
Alors que tout le monde est conscient aujourd'hui du risque que représente l'utilisation du téléphone portable au volant, le risque lié à l'usage des écouteurs par les piétons n'est jamais évoqué. Et pourtant, selon les explications des chercheurs et les résultats de cette étude, il s'agit bien d'un facteur de risque de plus en plus présent.
Absorbé par sa musique et coupé des bruits extérieurs, le piéton ne prête plus la même attention à l'environnement qui l'entoure.
Le fait d'écouter de la musique à un niveau d'écoute souvent élevé, en particulier chez les jeunes :
- empêche d'entendre les bruits de la circulation et les signaux d'alerte tels que les klaxons,
- diminue également les ressources cérébrales destinées aux stimuli extérieurs et réduit ainsi l'attention visuelle.
Les résultats de l'étude menée aux Etats-Unis sur les accidents graves de piétons
A partir des cas du Système américain de surveillance des blessures et d'autres rapports publiés entre 2004 et 2011 sur les accidents intervenus sur des piétons et en effectuant l'extraction de 116 cas d'accidents concernant ce type de situation, les auteurs constatent que :
- 70% des accidents ont entraîné la mort du piéton, 68% des victimes étaient des hommes, 67% de moins de 30 ans.
- 55% des véhicules en mouvement, impliqués dans les accidents étaient des trains et 29% des véhicules ont klaxonné avant le crash.
Le profil type des piétons victimes de ces accidents de la circulation
Une catégorie bien identifiée serait particulièrement touchée : le jeune homme urbain.
Les données chiffrées le confirment :
- Plus des deux tiers des victimes étaient de sexe masculin (68%) et de moins de 30 ans (67%). La moyenne d'age étant de 21 ans.
- 9 accidents sur 10 ont eu lieu en zone urbaine.
Baisser le son pour diminuer les facteurs de risque
Avec la banalisation des baladeurs MP3 durant la dernière décennie, le nombre de gens qui écoutent de la musique sur leurs trajets quotidiens a explosé. Pour limiter les risques d'accident, on peut donc recommander de veiller à ne pas écouter la musique à un volume trop élevé, afin de toujours entendre les bruits environnants.

elona 19 ans

Nice - Faculté LASH

Discuter avec elona

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié