Rentrée 2018 : les moyens pour financer ses études



Financer ses études rentrée 2018 Lors du choix de votre orientation, le coût des études peut avoir un impact sur votre décision. Selon l’école que vous choisissez, les frais de scolarité sont parfois élevés, ou celle-ci peut se trouver loin de chez vous et nécessiter la location d’un appartement. Dans de nombreux cas, les études supérieures représentent donc un investissement important. Heureusement, il existe des solutions pour financer ses études et vous permettre d’étudier dans la filière de votre choix.

1. Les Bourses d’études

Fonds publics ou fonds privés, il existe plusieurs bourses pour vous permettre de financer vos études et il est donc important de se renseigner pour connaître les bourses auxquelles vous êtes susceptible d’être éligible. Les bourses les plus distribuées sont celles attribuées par le CROUS.

La plus connue est la bourse sur critères sociaux. Le montant de la bourse est calculé selon trois critères : le revenu global brut des parents, le nombre d’enfants à la charge de la famille ainsi que l’éloignement de l’établissement d’accueil. Selon le score obtenu, vous pouvez obtenir jusqu’à 5500 € répartis en 10 mensualités. Les étudiants étant boursier échelons 0 (c’est-à-dire ne recevant pas d’aides financières mensuelles)  sont exonérés des frais d’inscription ainsi que des frais de cotisation à la sécurité sociale.

Les étudiants boursiers ayant eu mention très bien au baccalauréat peuvent également recevoir la bourse au mérite. La bourse s’élève à 1 800€ par an et est recevable pendant 3 ans. Après les trois premières années, cette bourse peut être reconduite pour les étudiants souhaitant faire un Master et ayant obtenu de très bonnes notes en Licence. Egalement basée sur le mérite, il existe l’allocation pour la diversité dans la fonction publique pour soutenir les candidats préparant certains concours de la fonction publique.

Pour les jeunes n’ayant pu obtenir une bourse sur critère sociaux et se trouvant en situation d’urgence, il existe d’autres bourses qui peuvent être délivrées ponctuellement ou régulièrement telles que l’allocation spécifique annuelle pour étudiant en difficulté. Il existe également de nombreuses fondations privées qui distribuent des bourses étudiantes. Celles-ci sont généralement spécifiques à un secteur ou une école.

En plus des bourses étudiantes, vous pouvez également bénéficier des allocations de la CAF (APL ou ALS) si vous quitter le foyer familial. Ces allocations peuvent être d’une aide considérable pour payer votre loyer.

2. Les Jobs étudiants

La façon la plus traditionnelle de financer ses études est le job étudiant. Travailler pendant ses études peut paraître effrayant car cela nécessite du temps et de l’organisation. Mais en suivant quelques conseils, le job étudiant peut s’avérer être un très bon moyen de financer ses études et présenter de nombreux avantages.

La règle la plus importante pour concilier travail et études est de choisir un job adapté aux études que vous effectuez pour garder un rythme de vie sain et éviter que votre emploi étudiant ait un impact négatif sur vos résultats.

Si vous n’avez pas beaucoup de cours chaque semaine, vous pouvez privilégier un emploi à temps partiel avec des horaires fixes, dans la vente par exemple. Si au contraire vous avez des semaines plus chargées avec un emploi du temps changeant, préférez alors un job étudiant qui peut s’adapter à vos horaires tel que des missions de baby-sitting ou d’accueil lors d’événement. Enfin, si votre rythme d’étude s’avère très intense, comme en classe préparatoire par exemple, privilégiez alors les emplois saisonniers.

Il existe une diversité de jobs étudiants, qui s’adaptent généralement à vos horaires et vous pourrez facilement trouvez le job étudiant qui correspond le mieux à vos besoins en ciblant vos recherches grâce à des critères précis. Avoir un job étudiant ne permet pas seulement de financer ses études mais c’est également un très bon moyen d’acquérir de l’expérience professionnelle.

Même si cet emploi n’a pas de lien avec vos études, celui-ci sera toujours un plus sur votre CV ! En effet, cela montre que vous êtes courageux et que vous connaissez le monde du travail, des qualités que les recruteurs apprécient beaucoup ! De plus, lorsque vous rechercherez votre premier emploi, nombreux seront ceux qui n’auront jamais travaillé et cela vous permettra donc de faire la différence.

Avoir un job étudiant peut également être un moyen de travailler au sein d’une équipe et d’enrichir votre réseau. Alors n’hésitez plus et recherchez dès à présent votre job étudiant pour la rentrée 2018 !

3. Les Prêts étudiants

Si vous n’êtes pas éligible aux bourses et que votre job étudiant ne suffit pas à financer vos études, le prêt étudiant peut être la solution. Même s’il fait peur, les banques ont généralement des accords avec les écoles ce qui permet d’avoir des prêts, jusqu’à 50 000€, à des taux très intéressants.

De plus, vous pouvez choisir de commencer à rembourser votre prêt à la fin de vos études, lors de votre premier emploi.

Une nouvelle solution existe également pour emprunter de l’argent : le financement participatif. Le principe est le même, sauf qu’ici l’argent est prêté par des particuliers. Le principal avantage de ce financement est qu’une caution n’est pas forcément nécessaire, contrairement à un prêt bancaire.

 

 

 

pub

Marine 23 ans

Université de Montpellier
Master

Discuter avec Marine

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié