Romain, 26 ans, cascadeur



« Ni fou, ni casse-cou »

Le premier film sur lequel j'ai travaillé en tant que cascadeur, c'était Taxi. Ca m'a tout de suite donné de la crédibilité dans le milieu ! Mais avant même de passer mon permis, je faisais déjà des courses sur circuits avec mon père ! Ce qui est compliqué dans ce métier, c'est qu'il n'y a pas de formation officielle, alors il faut faire ses preuves sur le terrain. Et on n'a pas le droit à l'erreur : quand il faut piler à 5 cm d'un acteur piéton, on a la vie du type entre les mains. Avec l'équipe que j'ai montée, on fait du ciné, mais aussi des initiations sur circuit pour le public. Ce que je voudrais maintenant, c'est discuter avec le ministère de l'Education et créer un diplôme reconnu. Pour qu'on arrête de bricoler.

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ROMAIN, 26 ANS, CASCADEUR

Pauline

22 ans

ITEC BOISFLEURY CORENC

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié