Secrétaire aux affaires étrangères




Le secrétaire aux affaires étrangères ne remplit pas une fonction de secrétaire au sens commun du terme. C'est un fonctionnaire de catégorie A de la Fonction Publique d'État (ministère des affaires étrangères). Il est normalement appelé à servir à l'étranger, dans les postes diplomatiques et consulaires ou à l'administration centrale du ministère des Affaires étrangères (à Paris ou à Nantes).
C'est un représentant de la France à l'étranger. Il est affecté dans une ambassade ou à un consulat pour rédiger des notes à destination du ministère des Affaires étrangères en France, expliquant la situation d'un pays ou une réaction face à une prise de position française.
En cas de catastrophe (crash d'un avion, tremblement de terre, etc.), c'est lui qui, avec toute l'équipe diplomatique, doit enquêter pour savoir où se trouvent les ressortissants français, afin d'en informer leurs fa-milles restées en France.
Ses qualités : doué en langues, curieux, grandes facultés d'adaptation et bien sûr diplomate !

Formation

Pour postuler au concours, il faut avoir au minimum un bac +3.
Il est conseillé de suivre une formation en IEP (sciences politiques) ou droit, avec un cursus international.
Les candidats admis aux concours sont nommés secrétaires stagiaires pendant un an. A l'issue du stage, ceux dont les services ont donné satisfaction sont titularisés ; les autres sont soit admis à poursuivre leur stage pendant six mois au plus, soit licenciés, soit, s'ils étaient déjà fonctionnaires, reclassés dans leur corps d'origine.
Les lauréats des concours reçoivent généralement une première affectation à l'administration centrale d'une durée de 3 ans, nécessaire à parfaire leur formation avant une nomination à l'étranger.
Au lycée, il est fortement conseillé d'envisager un bac général.

Combien

La rémunération brute mensuelle calculée sur la base du 1er échelon (débutants) est d'environ 1 582 euros au 1er mai 2007.
Au traitement indiciaire s'ajoutent :
- à l'administration centrale, des primes et indemnités supplémentaires.
- à l'étranger, une indemnité de résidence variable suivant le pays d'affectation et les fonctions exercées et qui peut atteindre une à quatre fois le traitement de grade. Cette indemnité sert notamment à couvrir des frais spécifiques inhérents à l'exercice des fonctions diplomatiques.
- à l'administration centrale et à l'étranger, le cas échéant, des majorations familiales.

Site Web

www.diplomatie.gouv.fr


ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

JE FAIS DES ÉTUDES POUR DEVENIR SECRÉTAIRE AUX AFFAIRES ÉTRANGÈRES : DISCUTONS-EN!

Magalie

19 ans

UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié