SNCF : 88 600 candidatures spontanées en 2011 mais des difficultés à recruter



Inondé de candidatures spontanées (88 600 candidatures spontanées lors du premier trimestre 2011), le groupe SNCF (maison-mère et filiales), qui vise 9 000 embauches en 2011, rencontre néanmoins des difficultés de recrutement en raison de la technicité de certains métiers et des exigences imposées par la continuité du service.

Des difficultés à recruter
Le paradoxe est frappant : malgré un énorme afflux de CV, la SNCF peine à trouver son bonheur parmi ces candidatures spontanées. Plusieurs explications sont avancées par la direction, au premier rang desquelles « la technicité de beaucoup de métiers » dans la maintenance des voies et du matériel roulant, en plus des conducteurs et des responsables de la circulation. Près de 8 000 postes restent à pourvoir en 2011.
Les embauches doivent se faire pour moitié dans la maison-mère (transport de voyageurs) et pour l'autre moitié dans les filiales privées. Keolis (transport urbain) cherche 3 500 personnes, dont 90% de conducteurs de bus et tramways, en région parisienne, en Rhône-Alpes, à Bordeaux et à Lille. Geodis (marchandises) vise 1 000 embauches, dont 400 chauffeurs routiers et 400 opérateurs de logistique.
Des métiers à horaires décalés et aux qualifications parfois très spécifiques
Les contraintes d'emploi du temps imposées par la nécessité d'assurer un service 365 jours par an parfois à des horaires décalés représentent un des facteurs qui découragent de nombreux candidats. « Quand vous faites venir des jeunes à une présentation et que vous leur dites qu'il faut aussi travailler le week-end, certains jours fériés, commencer à 5h du matin, ou travailler une partie de la nuit, beaucoup ne reviennent pas », affirme François Nogué.
Pour les conducteurs de trains, s'ajoutent aussi les exigences de la formation (rigueur, bonne santé). Enfin, la moitié des 9 000 postes à pourvoir le sont en Ile-de-France où « le marché du recrutement est très tendu », souligne François Nogué.
Quels profils ?
Dans ces filières, la SNCF recrute à tous les niveaux : Bac, Bac +2, licence professionnelle, ingénieurs.
L'évolution professionnelle au sein de la SNCF est forte : 50% des cadres ont commencé comme non-cadres.
Source AFP
A LIRE AUSSI SUR LA SNCF :
Recrutement : conseils de François Nogué, DRH à la SNCF
Entre dans les coulisses de la SNCF et découvre ses pros et ses métiers porteurs !

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN SNCF : 88 600 CANDIDATURES SPONTANÉES EN 2011 MAIS DES DIFFICULTÉS à RECRUTER

Eren

18 ans

UPEM

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)