Sodas : attention danger ?



Surpoids, caries, cancers... Les risques d'une consommation régulière de boissons gazeuses sucrées ou « light » sont pointés du doigt depuis plusieurs années par le corps médical.

Une nouvelle taxe
Il y a quelques semaines, l'Assemblée Nationale a approuvé l'instauration d'une taxe sur les sodas et les boissons « light » contenant des édulcorants artificiels. À partir du 1er janvier 2012, une canette coûtera deux centimes de plus. Cette taxe est contestée par l'industrie agroalimentaire et par la multinationale Coca-Cola, qui affirme lutter contre l'obésité par quatre engagements : une grande diversité de produits, une information nutritionnelle claire, un marketing responsable et la promotion d'un mode de vie actif.
Un risque accru de cancers ?
Une équipe indienne a trouvé une forte corrélation entre l'augmentation de la consommation de soda durant ces vingt dernières années et celle du nombre de cancers de l'œsophage. Les boissons gazeuses distendent l'estomac, favorisant ainsi le reflux gastro-œsophagien. Ces remontées acides augmenteraient le risque de cancer de l'œsophage. Mais rien n'est certain car durant cette même période, d'autres changements alimentaires sont apparus et pourraient être responsables de ce phénomène.
Les jeunes buveurs de soda plus violents que les autres ?
Des chercheurs américains ont établi un lien entre la consommation de boissons gazeuses sucrées et... la violence : les jeunes consommant plus de cinq canettes de soda par semaine avaient 9 à 15 % plus de risque de participer à des actions violentes que ceux qui en buvaient moins. Parmi les explications possibles : les jeunes qui en consomment beaucoup compensent une alimentation trop pauvre et déficiente en certains micronutriments, à l'origine d'une conduite violente. L'hypoglycémie consécutive à l'apport de sucre pourrait aussi être responsable des excès de violence.
Par Diane Dussud
L'avis de l'expert
art1905]

pub

ornella 19 ans

Université Toulouse III - Paul Sabatier

Discuter avec ornella

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié