Spleen, chanteur



À force de ténacité

À 25 ans, Spleen sort un second album -un vrai bijou- entre soul, hip-hop et chanson française.
Encensé par la presse, ton premier album a été un échec commercial...
Spleen : Mon prof de théâtre au lycée m'avait envoyé faire un casting pour une pièce d'Irina Brook. J'ai été pris : un an de tournée où j'ai appris la mise en scène, le jeu d'acteur et suis devenu intermittent. Avec mes salaires, j'ai acheté mon premier ordi et composé dessus tout l'album She was a girl. J'ai payé les affiches que je collais, les locations de salles... Dans un concert, j'ai rencontré Aline de Radio Nova, je lui ai donné ma démo, elle l'a chroniquée, les auditeurs ont appelé, ça a créé un buzz. Une amie en stage aux Inrockuptibles la passait en fond sonore sur son ordi, les journalistes de la rédaction s'y sont intéressés. J'ai eu des propositions de distribution en maison de disques, mais j'ai préféré m'autoproduire en faisant toute ma promo. Et j'ai signé un accord de distribution avec un label indépendant.
Pourquoi Comme un enfant sort-il chez Universal, une major ?
Spleen : Parce que j'ai rencontré un producteur qui m'a redonné foi en la musique et m'a poussé à chanter en français, ce que j'appréhendais. Il m'a présenté son directeur artistique, le fils de Michel Berger. Symboliquement, c'était une façon de trouver une certaine filiation avec la chanson française.
Comment as-tu tenu après le premier album ?
Spleen : Je viens du sport, j'y ai appris la ténacité et la volonté. Et une hygiène de vie sans alcool ni drogue. Le sport pousse à un certain réalisme et développe notre particularité. À l'école, on nous apprend à penser pareil dans un tronc commun.
SPLEEN, "Comme un enfant", Remark/Mercury/Universal
Par Catherine Attia-Canonne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN SPLEEN, CHANTEUR

Quentin

21 ans

PARIS 7 - FACULTÉ DE MÉDECINE, UNIVERSITÉ DIDEROT

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)