Stéphanie Luchez, responsable commerciale, santé et hygiène chez Astradec



Le 5 août dernier, Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'emploi, était en visite à Lille dans le cadre de son "Tour de France pour l'emploi des jeunes". Là-bas, nous avons rencontré Stéphanie Luchez, responsable commerciale, santé et hygiène chez Astradec, une société de collecte et de traitement des déchets.

Pouvez-vous nous présenter votre société et son activité ?
Astradec est une société indépendante spécialisée dans la collecte et le traitement des déchets, dans la région Nord-Pas-de-Calais. Nous employons 45 personnes.
A l'origine, Astradec est une entreprise familiale et locale de vidange, créée en 1988. Au fil du temps, nous nous sommes dotés d'un bureau d'études et avons gagné en expertise dans des domaines connexes : déshydratation des boues, valorisation agricole, transformation des matières et traitement de l'eau.
Quels sont vos besoins en recrutement ?
Nous recherchons actuellement des commerciaux (assistanat, relation client) et des techniciens (en station d'épuration, maintenance industrielle, traitement des eaux, etc.).
Avez-vous recours aux contrats en alternance ?
Nous nous lançons tout juste dans l'aventure. Astradec vient, en effet, de s'ouvrir à l'alternance en recrutant une jeune femme en contrat de professionnalisation. Elle prépare un BTS assistante de gestion PME-PMI.
Nous aurions, cependant, préféré la recruter en contrat d'apprentissage car il est plus souple que le contrat de professionnalisation mais nous n'avons pas eu le choix. Son CFA ne propose que des contrats de professionnalisation pour les BTS. Pour nous, cela aurait été plus intéressant car il coûte moins cher et permet de recevoir plus d'aides.
Quels sont, selon vous, les attentes des jeunes vis-à-vis de l'alternance ?
La plupart des jeunes que nous recevons en entretien en ont assez de l'école. En mixant formation professionnelle et formation académique, ils espèrent faciliter leur insertion professionnelle et ainsi, signer un CDI.
Eprouvez-vous des difficultés de recrutement ?
Il y a une forte méconnaissance des métiers. Et ce qui est désolant, c'est que les jeunes ne se renseignent pas en amont de l'entretien sur l'activité et les métiers de notre entreprise. Ils n'ont pas d'excuses car, aujourd'hui, on trouve facilement des informations sur Internet.
Je reçois des personnes très jeunes en rendez-vous et leur comportement laisse souvent à désirer : arriver en retard sans prévenir ou s'excuser, difficultés à s'exprimer et à se vendre. Ils ont vraiment besoin que quelqu'un leur explique comment préparer un entretien d'embauche !
Que pensez-vous du rythme de vie qu'implique l'alternance ?
Quand on a 17-18 ans, le rythme peut ne pas être évident. En entretien, j'insiste sur les sacrifices et les efforts à fournir quand on s'engage en alternance. Les jeunes ne réalisent pas toujours ce que l'alternance impose. Par exemple, pendant qu'eux seront au travail, leurs amis profiteront de leur temps libre. C'est dur à gérer à cet âge là même si le fait d'être rémunéré représente un véritable avantage à leurs yeux.
Estimez-vous être suffisamment informée à propos des contrats en alternance ?
Je ne connaissais rien à l'alternance, aux contrats de professionnalisation et d'apprentissage. La CCI Grand Lille et le centre de formation se sont montrés très accessibles. J'ai trouvé auprès d'eux toutes les informations nécessaires.
Crédits photos : Astradec
Propos recueillis par Mayda Bakri

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN STÉPHANIE LUCHEZ, RESPONSABLE COMMERCIALE, SANTÉ ET HYGIÈNE CHEZ ASTRADEC

Graziella

21 ans

UNIVERSITÉ DE LA SORBONNE NOUVELLE - PARIS 3

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié