Sumotori, la sécurité en deux-roues



Le CEA planche sur un système de prévention pour les motards. Un prototype encore en rodage.
1 000 à 1 600 tués chaque année sur les routes ! Les motards sont vingt fois plus exposés aux accidents que les automobilistes1. La vulnérabilité des motos et leur manque de systèmes de sécurité sont déterminants.
Face à ce constat, une équipe du List2 a lancé le projet Sumotori (Sûreté moto risques), en partenariat avec le CEESAR3, l'INRETS4 et Peugeot Motocycles. Son objectif : développer un système capable de signaler au motard les situations dangereuses, bien avant la chute. « Il ne s'agit pas de détecter les mauvaises conditions de la route, mais de connaître tous les paramètres de fonctionnement d'un deux-roues pour détecter la signature d'une situation accidentogène », explique Fabrice Auzanneau, responsable du projet au List. Ainsi, des accéléromètres, inclinomètres et autres capteurs, reliés à une unité d'acquisition et à un calculateur, ont été embarqués sur un scooter d'essais. Ils mesurent des paramètres tels que la rotation des roues, la position du guidon, les accélérations, l'inclinaison du scooter... Puis, pour identifier, parmi toutes ces informations acquises, celles générant des situations de chute imminente, les chercheurs ont provoqué l'événement, en situation réelle. Au guidon d'un scooter ainsi instrumenté, un cascadeur a multiplié les chutes !
Et les ingénieurs ont pu constituer une base de données des indices du scooter en mauvaise posture : par exemple, à partir de quelle rotation et selon quelle inclinaison le scooter est tombé... Des informations sur une conduite en toute sécurité ont également été ajoutées au modèle pour servir de référence au logiciel de comparaison. Ces essais ont confirmé la performance des capteurs dont l'équipe du List a veillé à ce qu'ils soient utilisés avec pertinence, sans être parasités par les vibrations du scooter. Un réglage indispensable pour éviter les fausses alertes. Le système embarqué sera prêt pour la démonstration finale, d'ici la fin de l'année. Cette fois, le cascadeur ne devra plus tomber mais se mettre dans des situations dangereuses pour être alerté par le dispositif, futur ange gardien du pilote.
En savoir + : www.cea.fr/defis.htm
1 Source projet Rider (Recherche sur les accidents impliquant un deux-roues motorisé) en 2002
2 Laboratoire d'intégration des systèmes et technologies
3 Centre européen d'études de sécurité et d'analyse des risques
4 Institut National de recherche sur les transports et leur sécurité

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN SUMOTORI, LA SÉCURITÉ EN DEUX-ROUES

Enora

21 ans

UNIVERSITÉ PARIS-EST CRÉTEIL (UPEC)

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié