Tabac : pourquoi la cigarette rend accro !



La tentation et la pression des amis sont grandes... rares sont les jeunes qui n'ont jamais essayé de fumer. Mais, sais-tu que plus tôt on commence et plus vite on devient accro à la nicotine ?

Une immense majorité des fumeurs a commencé à l'adolescence. Ils sont devenus dépendants avant l'âge de vingt ans. La principale substance responsable de la dépendance au tabac est la nicotine. Par son action sur le cerveau, la nicotine peut rendre accro dés les premières cigarettes. La clope est d'abord occasionnelle puis hebdomadaire, et avec le temps la consommation quotidienne s'installe.
Deux types de dépendances
Il y a deux types de dépendance à la cigarette : psychologique et physique.
La première est souvent la plus difficile à vaincre, car elle est associée au bien-être et relève de tes habitudes. Ce sont les cigarettes que tu allumes machinalement après le repas de midi, lors d'un apéro, au téléphone... Explication scientifique : lorsqu'elle arrive dans le cerveau, la nicotine entraîne la libération de dopamine, un neurotransmetteur que fabrique le cerveau lorsque nous éprouvons une sensation de plaisir.
La dépendance physique a également une explication scientifique. Lorsqu'une cigarette est consommée : la nicotine arrive dans une région du cerveau, liée au plaisir, où elle se fixe sur des cellules réceptrices. Chez un nouveau fumeur, le cerveau se modifie paradoxalement : les récepteurs à la nicotine se multiplient et en même temps deviennent de moins en moins sensibles, ce qui entraîne un besoin croissant de nicotine. Après quelques années, ce phénomène se stabilise et le fumeur atteint sa « consommation de croisière »... S'il arrête de fumer, les récepteurs ne disparaissent pas. Donc, en cas de rechute, le fumeur retrouvera rapidement son niveau de besoin de nicotine. C'est la dépendance physique.
3 fumeurs types
D'après des scientifiques américains, on distingue trois types de fumeurs chez les jeunes. Il y a les ados qui accrochent tout de suite ; ceux qui développent progressivement une dépendance et deviendront des fumeurs réguliers. Et dernier cas, ceux qui n'accrochent pas et qui peuvent fumer jusqu'à cinq cigarettes par jour, sans réelle dépendance.

Le sevrage
L'addiction à la nicotine se met en place rapidement et durablement. Pas évident d'arrêter. Lorsqu'un fumeur tente de stopper sa consommation, son corps manifeste des symptômes de sevrage qui surviennent pendant la première semaine d'arrêt, mais l'état de manque persiste souvent des mois. Ces symptômes se traduisent par des maux de tête, de l'anxiété, de l'irritabilité, de la fatigue, de la toux... Alors, si tu as décidé d'arrêter de fumer, parles-en à ton médecin qui pourra te proposer des médicaments qui t'aideront à atténuer les symptômes de sevrage. Cela t'aidera à passer ce cap difficile !
Se libérer de la dépendance psychologique est aussi primordial : il faudra donc apprendre à te faire plaisir autrement, à trouver des compensations à l'arrêt du tabac, à t'organiser différemment pour éviter les situations qui te rappellent l'habitude de la cigarette. Un grand défi, mais qui en vaut vraiment la peine !
Par Diane Dussud
© photos : 1e : adi&moni - 2e : gdbg12

pub

Loïk 25 ans

IRIS sup' Paris
Responsable de Programmes Internationaux

Discuter avec Loïk

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié