Test de détection de l'ESB : de la recherche à l'industrie



Le CEA a mis au point le test de détection post-mortem de l'ESB (encéphalopathie spongiforme bovine) qui a été commercialisé à grande échelle par Bio-Rad dès 2000.
Aujourd'hui, en Europe, plus de 20 millions de bovins de plus de 24 mois ont été soumis à un test rapide. 2 500 cas positifs ont été détectés. De l'ordre de 70 % des animaux testés l'ont été par le test Bio-Rad.
Dès mars 1996, face à la crise grave dite de la « vache folle » qui sévit en Europe, le service de neurovirologie, dans lequel travaille Virginie Nouvel, et le service de pharmacologie et d'immunologie du CEA unissent leurs compétences et s'engagent dans le développement d'un test de dépistage rapide et efficace. L'objectif est d'identifier l'agent supposé être responsable des maladies de Creutzfel-Jakob (maladie de la « vache folle » et de la « tremblante du mouton »), c'est-à-dire le prion.
Ensemble, ils réalisent un premier prototype de détection post-mortem de protéines prions. Ils sont donc ainsi en mesure de répondre à un appel d'offres lancé par la Commission européenne, que le CEA remporte grâce à l'efficacité de son test qui détecte les plus faibles concentrations de la forme anormale de la protéine du prion, la PrPres, marqueur de la maladie de la vache folle.
A l'automne 2000, la diminution du cheptel bovin anglais, l'augmentation du nombre de cas d'ESB (encéphalopathie spongiforme bovine) en France, mais aussi la découverte du premier cas de vache folle en Allemagne et en Espagne conduisent l'Union Européenne à mettre en place un dépistage systématique des bovins de plus de trente mois à l'abattoir. Les performances du test sont accrues : sa sensibilité a été augmentée et le temps de réalisation n'est plus que de 4 heures. Plusieurs centaines de milliers de commandes affluent simultanément des divers pays européens.
Les équipes CEA continuent quant à elles leurs recherches dans le domaine des prions, avec pour objectifs le développement de tests pré-cliniques rapides de détection de la tremblante du mouton et du nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l'homme ainsi que la découverte de molécules thérapeutiques. A cette fin, des investissements spécifiques ont été réalisés : construction d'un laboratoire sur le centre de recherche CEA de Saclay et d'un ensemble de laboratoires dédiés aux prions au CEA de Fontenay-aux-Roses.

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN TEST DE DÉTECTION DE L'ESB : DE LA RECHERCHE à L'INDUSTRIE

Sylvain

19 ans

LYCÉE CHARLES-DE-GAULLE PULVERSHEIM

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié