Ushaia et ton prof de géo ? Et si tu les réconciliais... (suite et fin)



Tu vas partir en vacances, peut être loin, voir la famille au Mali ou en Algérie... ou aller visiter l'Italie... ou partir en Angleterre où tes parents t'auront envoyé en séjour linguistique ou encore voir tes grands-parents en Auvergne. Tu ne le sais peut-être pas, mais voilà une magnifique occasion de te réconcilier avec la géographie ! Voici mes conseils de voyage.

Tu n'as pas lu la première partie ? Par ici !

1/ NE PARS PAS SANS AVOIR FEUILLETÉ UN BON GUIDE !

Tu le fais comme en lisant un magazine, en te laissant guider par les titres des chapitres.
« Physionomie du pays », beurk, ça me rappelle trop la géographie physique et les dessins à la craie de mon prof. Tiens « littérature » : ah je n'avais pas pensé que cet écrivain dont le prof de français m'avait parlé, était de là... Tiens, il a même écrit sur l'endroit où je vais. Ca commence à devenir sympa ! Il a même écrit un roman. C'est chouette un roman, c'est vivant ; rien de mieux pour tout aborder : la géographie du coin, ses paysages, ses gens, ses villes, son histoire et j'en passe... Ca pourra même servir, allez savoir... pour d'autres matières !
Et puis ce guide touristique parle d'art, de cinéma, de gastronomie, d'architecture... Il y a plein de choses qui m'intéressent là-dedans ! Et c'est encore plus ou moins de la géographie, tout ça.
2/ MUNIS-TOI D'UNE CARTE
Prends une carte pour visualiser le chemin à faire, les coins que tu vas traverser ou survoler.
Par exemple, tu vas à Argelès-sur-Mer sur la côte du Roussillon, en passant par Clermont-Ferrand ? Clermont ? C'est pas loin des volcans d'Auvergne ça ? Et c'est de la pure géo. Clermont, c'est aussi le siège de Michelin, les pneus ? Voilà de la géographie industrielle. Un peu plus loin, tu passeras sur le sublime viaduc de Millau, un truc énorme, géant et qui semble flotter dans les airs. Il enjambe la profonde vallée du Tarn, d'après ce que te diras ta carte : voilà de la géographie physique et humaine. Ben voilà, avec un parcours et une bonne carte, tu as abordé les trois géographies ! Pas mal, non ?
Erreur, le chemin que ton père compte prendre, n'est pas celui-là. Le nôtre passe par la vallée du Rhône ? Qu'importe ! Tu en profiteras pour regarder les changements de végétation et donc de climat, des champs de céréales, en passant par les prés et les vignes... Un sacré spectacle de couleurs ! Ça a une autre allure que le chapitre climat en cinq paragraphes de ton cahier !
Et si les cours de géographie ne servaient pas uniquement pour les contrôles, mais aussi dans ta vie quotidienne, pour lire tout ce qui est autour de toi en relief, en couleur, en grand, en vrai.
Et puis la géo, ce n'est même pas la peine de voyager pour l'apprécier. Au JT on vient de parler de ces conflits meurtriers au Soudan, en Angola, au Bénin... Tiens c'est vrai que tu as eu un cours sur l'Afrique. Tu n'as rien retenu ? Relis-le pour comprendre un peu ce qui se passe là-bas.
Le monde, tu connais un peu. Dans ta classe, il y a certainement des élèves qui viennent des quatre coins du monde : Chine, Sri lanka, Afghanistan... Saurais-tu situer ces pays sur une carte ? Pourquoi sont-ils venus de si loin ? La géo, ça te permet même de mieux connaître le copain avec qui tu fais les cents coups !
En conclusion, ton prof de géo ne peux pas toujours être rigolo. Mais la géographie, en l'appréhendant sous cet angle, c'est pas mal quand même. Cela te permet même de mieux regarder la vie et la beauté du monde. Voilà que je deviens philosophe, maintenant... Je crois que je vais m'intéresser à la géo, d'un peu plus près !
Par Pierre Lunel - Professeur Ecrivain et Yves Dalmau - Haut fonctionnaire / Auteur

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN USHAIA ET TON PROF DE GÉO ? ET SI TU LES RÉCONCILIAIS... (SUITE ET FIN)

Julia

23 ans

HEC MONTRÉAL

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)