Valérianne, 21 ans, 4e année EDC



Présidente de l'association du Trophée EDC "Ethique et Gouvernance"

Une fois votre Bac en poche, vous vous êtes dirigée vers EDC. Pourquoi ?
Dès le lycée, l'envie de créer ma propre boîte me titillait. Ma mère, architecte, travaille à son compte. En observant sa façon de bosser, j'ai pris conscience que je voulais avoir une certaine indépendance dans mon futur job. Parmi toutes les écoles de commerce, EDC est celle qui met le plus en avant la création d'entreprise. J'ai été aussi attirée par les valeurs d'éthique que défend l'école.
En parlant d'éthique, en quoi consiste le trophée EDC - Ethique et gouvernance, et quel est votre rôle en tant que présidente de son association ?
La remise des trophées est l'événement annuel phare de EDC. Depuis sa création, l'ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin préside cette manifestation. Élèves et entrepreneurs se réunissent au théâtre Marigny à Paris pour récompenser trois chefs d'entreprise qui se sont distinguées par des initiatives éthiques dans l'action environnementale, sociale, citoyenne et humanitaire. En devenant présidente de l'association du trophée, je m'implique dans la vie associative de l'école et fait vivre les valeurs d'éthique qui m'animent. J'ai participé au repérage des entreprises candidates et j'ai pris part à l'organisation logistique de la soirée. C'est l'occasion d'apprendre à gérer une équipe et de faire des rencontres. C'est une expérience aussi formatrice qu'un stage !
Et parmi vos stages, l'un vous a-t-il particulièrement plu ?
Sans hésiter, mon stage de 3ème année chez Dragon Rouge, une agence de design. Pendant quatre mois passionnants, j'ai été assistante chef de projet au département architecture commerciale. J'ai découvert l'ambiance "agence", ce mélange de décontraction et de boulot intense, dans lequel je suis à l'aise. J'ai appris ce qu'il y avait derrière le mot " chef de projet ". Un métier de chef d'orchestre où l'on touche au commercial, au marketing, avec une réflexion autour du produit et enfin créatif puisqu'il faut briefer les directeurs artistiques, les rédacteurs... Pas de routine, un contact avec des gens différents, c'est le bonheur !
Avez-vous depuis mis au placard votre envie de créer votre entreprise ?
Pas du tout ! Mais j'ai réalisé qu'avant de me lancer, c'est utile de faire ses premières armes en bossant pour les autres. Je compte chercher du travail dans des agences de pub ou de design dès l'année prochaine, à l'occasion du stage de dernière année. Cela me permettra ensuite de m'inspirer de que j'aurais appris et d'affiner mon projet de boite perso au gré des rencontres que j'aurais l'occasion de faire. Ma propre entreprise, j'envisage de la créer quand j'aurai la trentaine !
Propos recueillis par Juliette Labaronne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN VALÉRIANNE, 21 ANS, 4E ANNÉE EDC

Rania

19 ans

IUT DE NANCY-CHARLEMAGNE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié