Yann, 27 ans, co-créateur de Faveod



Une idée, cinq amis, une entreprise

Créer sa société à peine diplômé : c'était l'objectif de Yann. Tout au long de ses études, il réfléchit et travaille à plusieurs idées innovantes qu'il pourrait développer. L'une d'elles sort du lot : « Je me suis rendu compte qu'il était complexe pour les entreprises de créer un logiciel interne. Elles font appel à des prestataires mais le développement est long, le logiciel ne peut pas évoluer, le support technique est difficile à joindre... Il leur manquait un outil modulable permettant de créer sur mesure leur logiciel. ». À 24 ans, Yann crée son entreprise avec quatre amis. En mars 2007, Faveod est née. « Ce n'était pas évident car il fallait que l'on soit tous les cinq d'accord sur le statut, l'organisation, le fonctionnement... » L'entreprise marche et tire des bénéfices dés la première année. Elle est plusieurs fois primée, notamment au concours national du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. « Aujourd'hui, notre technologie permet de développer des logiciels professionnels au moins cinq fois plus rapidement que par des méthodes classiques ! La conception et la réalisation sont automatisées. En quelques clics, ses utilisateurs peuvent spécifier et formaliser leurs besoins, obtenir ainsi « leur » logiciel et le modifier à tout moment». Yann emploie deux informaticiens et un commercial. Sa meilleure récompense : la satisfaction de ses clients !
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN YANN, 27 ANS, CO-CRÉATEUR DE FAVEOD

Elfie

20 ans

LYCÉE INTERNATIONAL DE VALBONNE SOPHIA-ANTIPOLIS

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

DmBwcLZaVy 2 juin 2012 05:42 #1
Un grand merci e0 vous deux e9galement pour ces jolis instants de ptarage9s et pour m'avoir laisse9, quelque peu, entrer dans votre vie.Je suis heureux que cet apere7u vous plaise et que tu ais verse9 une petite larme devant ces images Julie. Des images qui ne sont que le reflet de vous meame, alors un grand bravo e0 vous e9galement