Alexandre Astier, acteur


février 26, 2008 I Mise à jour le 08.08.2020
« Je continue mes études » ITF : Jeune collégien, comment tu voyais ton avenir ?
Alexandre : En compositeur de musique ! Ma mère m'a obligé à faire de la musique dès 6 ans. Le solfège c'était carrément ingrat, jusqu'à ce que j'aie le déclic et que la musique devienne une seconde langue. Au conservatoire, je faisais moitié travail scolaire et moitié musique. J'ai commencé à composer à 10 ans et demi, et à 22 ans, je pondais ma première pièce. Tout ça grâce au jazz qui, avec son système d'impro, m'avait dérouillé l'esprit.
ITF : Et si demain tout s'arrêtait, as-tu un plan B ?
Alexandre : En fait, je continue les études - même si je n'ai pas beaucoup de temps - avec un prof de maths particulier, qui me permet de comprendre et d'avancer, pour compléter ce que je n'ai pas appris lors du bac F11 (bac « technicien de musique »). Aujourd'hui j'écris des scénarios, je compose, je joue, je dirige d'autres acteurs. Je suis une sorte de chef d'orchestre. C'est important de raconter des histoires, fausses bien sûr, en voyageant au-delà de l'anecdote... Les gens voudront toujours des histoires, alors je ne vois pas l'utilité d'un reclassement !
Propos recueillis par Catherine Attia-Cannone
(© photo : Pascalito)
Newsletter
L'information qui vous concerne directement dans votre boite mail.
pub
DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ALEXANDRE ASTIER, ACTEUR

Cyprien

22 ans

SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (SCBS) - ESC TROYES

Test d'orientation

Quel métier choisir ?

Pas évident de choisir son orientation ! Grâce à ces tests d'orientation scolaire et professionnelle, confrontez vos options d'orientation à ce que vous êtes vraiment. Un moyen sympa d'affiner vos choix.

Liste tests d'orientation

keyboard_arrow_down

Liste psycho-tests

keyboard_arrow_down