Alexis Bouillet, pâtissier, médaillé d'or des Olympiades des métiers


août 03, 2011 I Mise à jour le 20.10.2020
Alexis Bouillet, pâtissier« Dans ce métier, pour se faire un nom, il faut tout donner dès le début ! ». Pari réussi pour Alexis, 20 ans, sacré meilleur jeune pâtissier du monde aux Olympiades des métiers.

Patissier, une grande passion

Dans la famille d'Alexis, la passion pour la pâtisserie ne se transmet pas de père en fils, mais plutôt de frère à frère. « C'est à la suite d'un stage réalisé en classe de 3e que j'ai décidé de devenir pâtissier.

Ce métier m'a tout de suite plu, tout comme à mon frère jumeau ! Beaucoup ne comprenait pas mon choix car j'étais plutôt bon élève. Encore trop de gens pensent que la filière professionnelle est réservée aux cancres. Heureusement mes parents nous ont toujours soutenu !

Je travaille au Plaza Athénée depuis 1 an et mon frère qui a suivi la même voie travaille chez Fauchon. Nos parents sont très fiers ! Dans ce métier, pour se faire un nom il faut tout donner dès le début : ne pas hésiter à faire des heures supp', à poser des questions, à se perfectionner... Tout se joue avant 30 ans !

Une doctrine que le pâtissier, de seulement 20 ans, applique à la lettre. En février 2011, Alexis remportait la finale nationale des Olympiades des métiers. C'est donc lui qui a représenté la France à la prestigieuse compétition internationale qui s'est déroulé du 5 au 8 octobre.

Une victoire d'équipe

Alexis a travaillé dur pour préparer la compétition internationale. Pendant plus de 6 mois, à partir du moment où sont tombés les sujets des épreuves internationales, Alexis s'est entrainé d'arrache-pied : invention de nouvelles recettes, travail pour maîtriser à la perfection une technique, test de nouvelles textures, création de nouveaux arômes...

Au Plaza Athénée, il est très bien entouré. Tout le staff du palace a soutenu ce jeune champion. « L'hôtel a mis à disposition tous les produits dont Alexis avait besoin pour s'entraîner et cela en quantité illimitée. C'est une vraie chance ! Son emploi du temps est également aménagé » explique Stéphane Tranchet, son coach et collègue. Le Plaza Athénée est un endroit stimulant pour Alexis. « Mon chef, Christophe Michalak, étant lui-même champion du monde, il m'a constamment poussé à me surpasser. Mon rôle est de concevoir les pâtisseries, mais également de participer au développement de nouvelles recettes ».

Son coach et l'expert métier l'ont suivi, sans rien lâcher. « C'est Alexis qui m'a choisi comme coach. Je travaille avec lui, au Plaza. J'ai tout de suite accepté de l'entrainer pour cette grande compétition internationale. Après mon service, je restais le soir pour travailler avec lui. J'ai même posé des jours de congés pour aller le soutenir à Londres » explique Stéphane Tranchet.

Même motivation pour l'expert métier. « J'habite au Mans et je faisais les aller-retours dans la journée, pour préparer Alexis. Lors de la finale internationale, je jugeais les épreuves de pâtisserie. Mais, je ne pouvais pas noter notre jeune champion, ni même lui parler pendant l'épreuve. Par contre, je l'observais et nous pouvions communiquer en dehors des temps de compétition... des moments précis où je pouvais faire le point avec Alexis » confie Emmanuel Le Canu.

Son redoutable concurrent était le jeune pâtissier coréen. Un compétiteur hors pair ! « La technicité et la régularité ont fait la différence. J'ai bien maitrisé mon temps et mon stress. J'étais dans ma bulle. Cette compétition, c'est tout sauf de la chance. En dehors des temps de compétition, je n'ai même pas regardé les créations de mes autres concurrents, pour moi cela n'avait aucune importance. J'étais concentré à 100% sur ce que je faisais. J'ai obtenu au moins la note de 16 dans toutes les épreuves. C'est un gros défi que je viens de relever. Je suis fier de moi et je tiens à remercier chaleureusement mon expert métier et mon coach, sans qui je n'aurais jamais décroché cette médaille d'or ! » conclut Alexis.

Une grande compétition
En plus de la préparation technique et professionnelle, Alexis -avec tous les membres de l'équipe de France ainsi que les experts métiers- avait suivi un stage de préparation mentale et physique. Objectif : créer un esprit d'équipe et apprendre à gérer la pression de la compétition internationale. « On a fait une course d'orientation avec Alexis et on s'est trompé de lieu de rendez-vous. On a fait 5 kilomètres de plus que les autres équipes. Mais, c'était sympa. Une bonne expérience ! » raconte Emmanuel Le Canu, l'expert métier.

Un français était monté sur le podium des Olympiades des métiers internationales et c'était à la troisième place... Imagine ton futur tient a féliciter ce jeune champion !

Newsletter
L'information qui vous concerne directement dans votre boite mail.
pub
DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ALEXIS BOUILLET, PâTISSIER, MÉDAILLÉ D'OR DES OLYMPIADES DES MÉTIERS

Cyprien

22 ans

SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (SCBS) - ESC TROYES

Test d'orientation

Quel métier choisir ?

Pas évident de choisir son orientation ! Grâce à ces tests d'orientation scolaire et professionnelle, confrontez vos options d'orientation à ce que vous êtes vraiment. Un moyen sympa d'affiner vos choix.

Liste tests d'orientation

keyboard_arrow_down

Liste psycho-tests

keyboard_arrow_down