Clovis Cornillac, acteur et comédien



« Le king du ring »

ITF : A quoi rêvais-tu entre 12 et 16 ans ?
Clovis : De boxe ! Je suis né en 1968, j'ai été élevé dans une école expérimentale à Paris. Je me suis éclaté à faire du théâtre, organiser des tournées, mais quand je suis arrivé en 6ème dans un collège « normal », ça a été rude : je ne savais toujours pas lire. Résultat, j'ai quitté l'école en 2nde, à 14 ans. Ma mère étant comédienne et mon père metteur en scène, je ne voulais surtout pas faire comme eux. Moi, je me voyais boxeur. Quelques rounds plus tard, j'ai compris qu'il valait mieux que je ne m'éternise pas sur les rings : je n'étais pas assez bon. J'ai pris des cours de théâtre et passé un casting pour un petit rôle de voyou dans le film de Robin Davis « Hors la loi ». Finalement, j'ai décroché le rôle principal. Ensuite, à 16 ans, j'ai été engagé pour jouer le Mahabarata, une fresque incroyable qui durait treize heures ! On a répété un an et joué partout, même en Inde. C'est là que j'ai compris que la scène était et serait toujours ma vie.
ITF : Et si demain tout s'arrêtait ?
Clovis : Je jouerai jusqu'à ma mort. Vedette, ce n'est pas un métier, c'est un statut. Si demain tout s'arrête, je trouverai des subventions pour créer une troupe. Je jouerai les pièces que j'aime, sur les routes, partout, toujours... De toute façon, je n'ai pas le choix, je ne sais rien faire d'autre.
Propos recueillis par Catherine Attia-Cannone
(© photo : DR)

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN CLOVIS CORNILLAC, ACTEUR ET COMÉDIEN

Emma

18 ans

UPPA

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié