Damien, 27 ans, chef d'équipe (propreté)



« Au bout de six mois, je suis devenu chef d'équipe »

Son père dirigeait une entreprise de nettoyage, c'est donc naturellement que Damien se dirige vers ce secteur. Rigoureux, motivé et disponible, le jeune homme est promu chef d'équipe peu après son embauche. Il revient sur son parcours, son métier, ses ambitions...
Pourquoi avoir intégré le secteur de la propreté ?
Mon père dirigeait une société de nettoyage, déjà petit je connaissais le milieu. Après mon bac économique, j'ai intégré l'armée où je réalisais des protections et encadrement de ressortissants français. Mais, j'avais envie de stabilité, c'est donc tout naturellement que j'ai décidé de travailler dans ce secteur.
Comment êtes-vous devenu chef d'équipe ?
Il y a un an, j'ai été embauché dans la société de nettoyage Amalthée, en tant qu'agent d'entretien et de rénovation. Avec mes collègues, je remettais en état des planchers, des murets ou encore des toitures de particuliers ou d'entreprises qui ont été sinistrés à cause de dégâts des eaux, de vandalisme... Je travaillais essentiellement sur du bois, de la pierre ou du marbre. Au bout de six mois, je suis devenu chef d'équipe. Ce qui est bien dans ce secteur, c'est que si on travaille bien, que l'on est motivé et que l'on n'a pas peur de s'investir, on évolue rapidement.
En quoi consiste votre travail ?
En tant que chef d'équipe, je dirige une ou deux équipes de remise en état. Je peux encadrer des équipes de deux à vingt-cinq personnes. Je suis d'abord en contact avec les clients, qui sont généralement des assurances chargées de réaliser les travaux. Elles m'informent des réparations à effectuer, puis j'encadre le déroulement des opérations.
Quelle est votre journée type ?
Les journées commencent très tôt. J'arrive sur le chantier à 5 heures du matin, je vérifie que le matériel dont on a besoin est là, qu'il fonctionne bien... De 8h à 16h, les agents de rénovation sont présents, je fais principalement de l'encadrement même si il n'est pas rare que je travaille avec eux.
Qu'est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?
Il faut avoir un bon moral car c'est un métier assez stressant : un chantier doit être rentable et il comporte de nombreuses contraintes qu'il faut gérer.
Et le plus ?
Il n'y a pas de routine : un chantier peut durer une heure, comme plusieurs jours. On est amené à utiliser différents matériaux, outils, techniques... C'est très varié ! En plus, je travaille sur des matériaux nobles comme le bois ou le marbre, c'est une chance. J'aime aussi la partie relationnelle avec le client et le management.
Quels conseils pourriez-vous donner à nos internautes ?
Je pense que ce secteur est idéal pour les jeunes qui souhaitent rentrer rapidement dans la vie active et progresser car, je le répète, si on travaille bien et que l'on est motivé, on peut facilement évoluer. C'est d'autant plus vrai dans les petites structures.
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN DAMIEN, 27 ANS, CHEF D'ÉQUIPE (PROPRETÉ)

Lysa

19 ans

UNIVERSITÉ DE POITIERS

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié