Elodie, 33 ans, assistante funéraire


février 28, 2008 I Mise à jour le 10.04.2020
« Bien dans ses pompes... funèbres » En France, tout ce qui tourne autour de la mort est figé, guindé. Les gens qui perdent un proche ne savent pas quoi, ni comment faire. Après avoir fait pas mal de psycho, j'ai rencontré quelqu'un dont la société proposait de peindre le cercueil, de placer une bouteille de son année de naissance à côté du défunt, ou de disperser ses cendres dans l'espace. Ca m'a donné envie d'accompagner les êtres qui sont dans cette détresse-là. Depuis que je dirige l'agence, je les aide à commencer leur deuil en choisissant des textes, des musiques pour la cérémonie, en glissant des photos dans le cercueil. Il m'arrive encore de pleurer à certains enterrements ! La récompense, ce sont les gens qui vous remercient timidement après la cérémonie. En général, ils ajoutent : « Mais on espère ne pas avoir à nouveau besoin de vous trop vite ! »
Newsletter
L'information qui vous concerne directement dans votre boite mail.
pub
DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ELODIE, 33 ANS, ASSISTANTE FUNÉRAIRE

Cyprien

22 ans

SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (SCBS) - ESC TROYES

Test d'orientation

Quel métier choisir ?

Pas évident de choisir son orientation ! Grâce à ces tests d'orientation scolaire et professionnelle, confrontez vos options d'orientation à ce que vous êtes vraiment. Un moyen sympa d'affiner vos choix.

Liste tests d'orientation

keyboard_arrow_down

Liste psycho-tests

keyboard_arrow_down