Fabienne, 36 ans, puéricultrice en crèche



« Une grande famille qu'il faut gérer »

Directrice adjointe d'une crèche en Ile-de-France, Fabienne a sous sa responsabilité 66 berceaux. Rencontre.
Quel a été votre parcours pour devenir puéricultrice ?
Après l'école d'infirmière, j'ai travaillé dix ans dans un hôpital en tant qu'infirmière. Puis je suis entrée dans une crèche en tant que directrice adjointe. Mon expérience étant nulle en pédiatrie, j'ai vite ressenti des lacunes. J'ai donc suivi une formation complémentaire d'un an afin d'être puéricultrice.
Est-il nécessaire d'avoir une expérience d'infirmière avant de devenir puéricultrice ?
Non, ce n'est pas indispensable. Il est possible de devenir puéricultrice directement après l'année de formation. Mais sur un plan personnel, être infirmière avant de me spécialiser m'a apporté beaucoup de maîtrise et d'assurance. Le travail à l'hôpital est plus dur que la vie en crèche. Si j'avais un conseil à donner à une jeune fille qui aimerait devenir puéricultrice, c'est de se laisser un temps de réflexion pour être sûr de bien choisir son orientation. Il faut être à l'aise avec son métier, acquérir un minimum de maturité pour s'occuper d'enfants.
En quoi le métier de puéricultrice est-il différent de celui d'infirmière ?
À la crèche, nous ne pratiquons pas de soins. Il y a beaucoup de tâches administratives, cela peut refroidir. Il faut savoir gérer un budget, sans parler du personnel sous sa responsabilité... C'est un peu comme une grande famille dont il faut s'occuper. Dans une crèche, tout est sous la responsabilité de la puéricultrice.
Justement, quelle est la journée type d'une puéricultrice ?
Avec la directrice, nous alternons les présences : l'une fait l'ouverture de 7h à 16h, l'autre de 10h à 19h. À l'ouverture à 7h, je m'occupe de l'administratif car l'endroit est encore calme. Les enfants arrivent petit à petit jusqu'à 10h. Je fais un tour dans les différentes sections où j'examine l'état de santé des enfants et vérifie les ordonnances données par les parents. Les enfants mangent vers 11h, et de midi à 14h font une sieste. Avec le personnel, nous en profitons pour déjeuner et organiser les réunions. Ensuite, il y a tous les petits tracas du quotidien : un manque de personnel à pallier, une fuite d'eau ...
Une puéricultrice travaille-t-elle nécessairement dans une crèche ?
Non, pas obligatoirement. Les puéricultrices s'intègrent aussi dans d'autres structures. Dans un hôpital par exemple, où elle s'occupe essentiellement de soins. Elle peut aussi pratiquer dans un centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) qui accueille les enfants de 0 à 6 ans pour mener des actions de prévention et de dépistage. Cela consiste à des vaccinations, vérifier la croissance de l'enfant... Enfin, elle peut très bien être puéricultrice de secteur : elle aide la maman à son domicile, notamment à sa sortie de la maternité, lui donne des conseils, fait les premiers soins, donne le premier bain du bébé...
Une qualité indispensable pour être puéricultrice ?
La notion d'écoute est importante. Il faut accueillir les familles, rester disponible pour elles, être en mesure de les orienter vers des spécialistes par exemple. Il faut bien sûr aimer les enfants, bien qu'au final nous ne sommes pas forcément toujours avec eux.
Par Mathieu Robert

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN FABIENNE, 36 ANS, PUÉRICULTRICE EN CRÈCHE

Emeline

22 ans

UNIVERSITÉ LUMIÈRE - LYON 2

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (73)

fanfan 30 octobre 2008 15:42 #66
Bonjour, J'ai 13 ans d'expérience en tant qu'infirmière,mais en hopital adulte.Mon souhait est depuis plusieurs années de travailler en crèche,mais après avoir échoué à plusieurs reprises au concours de puér.(à l'oral),je ne sais vers qui me tourner pour atteindre mon but:comment as-tu fait pour obtenir un poste en crèche en tant qu'infirmière?S'il te plait,racontes moi ton expérience afin de me redonner un peu d'espoir! Merci de bien vouloir m'accorder un peu de ton temps....
carole-anne 17 octobre 2008 17:28 #67
Bonjour je n'ai que 11 ans mais j'ai été intéressée par votre je voudrai devenir puéricultrice encreche et surtout avec des enfants de nouveau né à 3ans et merci piour l'information si vous répondez je vous en remerci d'avance.
ebtisem 16 octobre 2008 13:01 #68
bonjour, je m'appelle ebtisem et j'ai 27 ans. Je suis vivement interessée par cette formation et l'anpe me propose de la financer dés lors que j'aurais effectué une évaluation en milieu de travail. Pourriez-vous me conseiller afin de trouver un stage d'observation, en milieu hospitalier par exemple? Faut-il que je me deplace où que je leur adresse un courrier? Merci de me renseigner, si toutefois vous le pouvez.
patricia 13 octobre 2008 10:50 #69
bonjour, je suis infirmière depuis 22 ans et j'ai tenté le concours de puéricultrice cette année; bien entendu je ne l'ai pas eu ; mon rêve serait de travailler justement dans une crèche est il donc possible de postuler pour un poste de sous directrice sans avoir le diplôme d'état de puéricultrice? je suis en mileu hospitalier depuis le début de ma carrière et j'avoue que je voudrais passer à autre chose merci de bien vouloir me répondre.
Charline 29 septembre 2008 20:08 #70
Bonjour je suis en 3 ème j'envisage de devenir puéricultrice mais est-ce que travailler avec des bébés et avoir son bébés n'est pas un peu lassant? Car j'adore les bébés je voudrais devenir puéricultrice mais j'ai peur de m'en lasser si plus tard j'ai un enfants .