Grégoire, chanteur compositeur


novembre 14, 2008 I Mise à jour le 08.04.2020
Du net au hit Même pas 30 ans et un premier essai transformé en coup de maître pour cet autodidacte : premier artiste produit par un web-label, son single Toi + moi est premier tout court !
Avant Mymajorcompany, as-tu essayé les autres maisons de disques ?
Grégoire : Bien sûr. J'ai été attaché de presse chez Universal pendant deux ans pour Chimène Badi, Art Mengo, 50 Cent... J'y ai appris à connaître le milieu, les médias, les techniciens de studios et les directeurs artistiques. L'an dernier, j'ai demandé à Franck Potier, un musicien, de travailler sur mes chansons. La maquette finie, j'ai appelé tous les gens que je connaissais. J'ai obtenu cinq rendez-vous dont quatre dans des maisons de disques traditionnelles, et un avec Antony Marciano rencontré chez Sony-RCA. Il m'a proposé son projet de label sur internet.
Comment ça fonctionne ?
Grégoire : Les trois associés de Mymajorcompany viennent du milieu du disque. Ils ont créé un mode de production sur internet mais après, ils s'engagent sur le marketing et la promo sans confiner le disque sur le net. Ils ont mis mes trois titres maquettés en ligne, et les internautes qui aimaient ont investi en achetant des parts. Quand on a atteint 70 000 €, on a enregistré l'album en studio.
Tu as 347 producteurs, chacun a eu son mot à dire ?
Grégoire : En fait, ils sont des mécènes. Certains ont mis 10 ou 30 € sur moi, il faudrait que je vende énormément de disques pour qu'ils se fassent un pactole ! Ils ont adhéré à mon projet et à l'aventure mymajorcompany, ils sont tous derrière moi. On leur a envoyé les pré-productions pour qu'ils suivent le travail pas à pas. Je peux ajouter un truc ?
Bien sûr...
Grégoire : Faire de la musique, sortir des albums, c'est un vrai métier. C'est comme créer une entreprise. On ne se réveille pas un matin en se disant 'Je veux être chanteur'. C'est quelque chose qu'on mûrit, on doit penser cette passion comme un projet. Je connais beaucoup de gens qui veulent être des stars. Ce n'est pas mon but. Le mien était d'écrire des chansons, de faire passer un message. Et que ça marche ! Tout le monde, quel que soit son travail, a envie d'être performant. Être star n'est pas un métier !
Par Catherine Attia-Canonne
Newsletter
L'information qui vous concerne directement dans votre boite mail.
pub
DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN GRÉGOIRE, CHANTEUR COMPOSITEUR

Cyprien

22 ans

SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (SCBS) - ESC TROYES

Test d'orientation

Quel métier choisir ?

Pas évident de choisir son orientation ! Grâce à ces tests d'orientation scolaire et professionnelle, confrontez vos options d'orientation à ce que vous êtes vraiment. Un moyen sympa d'affiner vos choix.

Liste tests d'orientation

keyboard_arrow_down

Liste psycho-tests

keyboard_arrow_down