Jérôme, co-fondateur de Tripnity (web social)



"Un jour, j'ai eu un coup de foudre pour une jeune fille croisée dans le bus. Je n'ai pas osé lui adresser la parole. A partir de ce moment, j'ai cogité jours et nuits sur un projet qui me permettrait de la retrouver". Voilà ce qui a motivé Jérôme à se lancer dans l'entrepreneuriat. Le début d'une belle success story !

Quel a été votre parcours scolaire (type de bac, études supérieures...) ?
Affreusement classique et terriblement ennuyeux :-). Un bac C à Grenoble pour faire une prépa HEC à Lyon et intégrer ensuite l'EM Lyon.
Avez-vous exercé un métier avant de créer votre entreprise, si oui lequel ?
J'ai travaillé pendant 6 ans dans l'industrie de la parfumerie et des cosmétiques en distribution sélective pour les marques Christian Dior, Guerlain et Nina Ricci en marketing opérationnel puis en marketing développement.
Pourquoi vous êtes-vous lancé dans l'entrepreneuriat ? Qu'est-ce qui vous a motivé ?
J'ai eu un jour un coup de foudre pour une charmante jeune fille dans le bus que je prenais pour me rendre à mon travail. Je n'ai pas osé lui adresser la parole. A partir de ce jour, j'ai cogité jours et nuits sur un projet me permettrait de la retrouver. Parallèlement, je n'avais aucune liberté d'expression dans mon travail et j'en ressentais une grande frustration. Ces deux expériences de vie conjuguées m'ont fait franchir le pas pour mon plus grand bonheur (et celui de mes proches ;-)).
Présentez-nous en quelques lignes votre entreprise.
J'ai créé ma société internet Tripnity en 2005 avec deux associés. Nous avons d'abord lancé le service www.dilelui.com, service permettant de retrouver un coup de foudre, d'ailleurs j'ai fini par retrouver le mien. Nous avons ensuite développé une plateforme technologique originale permettant de savoir qui sera au même endroit que vous au même moment. Cette plateforme communautaire est aujourd'hui utilisée par des marques comme iDTGV www.idtgvandco.com, Thalys www.thalyseo.com et depuis peu par Air France www.bluenity.com
Notre vocation est d'utiliser les nouveaux outils du web 2.0 pour mettre en relation des personnes et leur permettre de se rencontrer dans la vie réelle.
Pourquoi avoir créé une entreprise dans ce secteur et pas dans un autre ?
J'ai découvert le web en 1996 à Rotterdam pendant mes études Erasmus. J'ai tout de suite été envoûté par ses possibilités incroyables que je voyais et pressentais. Ça ne m'a jamais lâché même si j'ai attendu près de 10 ans avant de me lancer.
Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontrées ?
Trouver une banque qui accepte de m'ouvrir un compte. J'en ai fait près de 20 avant d'en trouver une ! Ensuite les grandes difficultés d'un entrepreneur sont plus psychologiques que matérielles. Nous avons connu une grosse période de doute que nous avons surmonté grâce au soutien de nos familles, de nos amis et à notre lien très fort entre associés.
Quelle a été votre plus grande satisfaction ?
Avoir créé mon propre modèle d'entreprise qui correspond à mon idéologie, à mon éthique du travail et à mon mode de vie. Avoir une équipe soudée et incroyablement créative et dynamique prônant des valeurs humaines avant les valeurs financières, préférant la croissance horizontale à une croissance verticale vide de sens. Nous essayons à notre échelle d'inventer un nouveau monde plus humain et plus respectueux de son environnement. J'en suis fier et mon équipe aussi.
Racontez-nous en quelques lignes votre quotidien.
Impossible ! Il est différent tous les jours et c'est ce qui me donne une énergie incroyable tous les matins car tout peut arriver et d'ailleurs tout arrive ;-) C'est la magie de l'entrepreneuriat.
Quels sont vos projets ?
Multiples. Nous souhaitons apporter nos compétences web et mobile en à des projets en développement durable afin de leur permettre d'utiliser des outils à forte viralité.
A titre personnel et en parallèle, je monte un projet de descente de l'Amazonie qui durerait un an. L'objectif ? Réaliser une série d'émissions destinée à comprendre la vie des fleuves et à sensibiliser sur l'urgence de les protéger.
Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent se lancer dans l'entrepreneuriat ?
- Ne vous lancez pas seul, trouvez des associés complémentaires sur qui vous pourrez vous appuyer en cas de coup dur et réciproquement.
- Assurez-vous du soutien de votre famille et de vos amis, encore une fois c'est important d'avoir un entourage présent pour vous en cas de difficultés.
- Répétez : « Une idée ne vaut rien, seule l'exécution compte »
- Répétez : « Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait »
- Essayez, tentez, échouez, recommencez, échouez, recommencez encore, vous réussirez.
- Soyez bon et juste avec vos associés, collaborateurs, partenaires et clients.
Jérôme a répondu au formulaire en ligne Professionnels, témoignez !

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN JÉRÔME, CO-FONDATEUR DE TRIPNITY (WEB SOCIAL)

Jodie

20 ans

INSEEC BUSINESS SCHOOL, CAMPUS DE CHAMBÉRY LE BOURGET-DU-LAC

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

sOhWXzrzYuxsN 30 mars 2012 08:27 #1
Laissez-Faire Guy / Septembre 11, 2011 J'ai lie9 e0 un site web qui permet de svurie le meilleur CD, marche9 mone9taire et les taux d'inte9reat compte d'e9pargne. Ils ont parfois de trouver des CD qui paient 6%, voire plus avec des offres spe9ciales. Comme pour les fonds mutuels, ceux n'aura aucun rendement garanti, meame si elles sont les fonds obligataires. J'ai eu un fonds d'actions internationales qui ont fait plus de 30% en 2006, gre2ce aux gains boursiers et une monnaie plus forte e0 l'e9tranger. Mais comme je le disais, il est impossible de pre9dire les rendements futurs. Je pense que un fonds d'actions internationales avec une bonne stocks en Europe et en Asie fera bien en 2007, mais ce n'est que mon opinion. Re9pondre