Kristine, 35 ans, Archéologue



Témoignage ArchéologueL'archéologue est un scientifique, curieux et féru d'histoire. Il peut creuser pendant des heures à la recherche d'indices du passé. Kristine est l'une d'entre eux. Elle témoigne !

Quelle formation avez-vous suivi ?

Après avoir obtenu mon Bac Littéraire, j'ai entamé un cursus d'Histoire de l'Art au sein de l'université Sorbonne-Panthéon (Paris I). Après mon DEUG (bac +2), je me suis spécialisée en Archéologie. C'est de là que tout est parti !

Qu'est-ce qui vous a mené à l'Archéologie ?

Depuis toute petite, j'étais intéressée par les pierres, les cailloux... j'aimais gratter la terre dans l'espoir de trouver des indices et des trésors. J'ai aussi eu l'occasion de voir des documentaires à la télé, cela me fascinait.

En quoi consiste le métier d'Archéologue ?

La principale mission de l'Archéologue est de fouiller le sol afin de découvrir des témoignages du passé. Nous avons à notre disposition des outils variés (du pinceau à la pelleteuse). Mais il y a une phase de réflexion indispensable à entreprendre au préalable.

Une phase de réflexion ?

Oui. En fait, il existe deux types de fouilles : les fouilles de sauvetage et les fouilles programmées. Les premières ont pour vocation de préserver et d'étudier les éléments du patrimoine archéologique menacés par les travaux d'aménagement. Elles peuvent impliquer la mise en œoeuvre de diagnostics archéologiques (sondages), de fouilles (fouilles de sauvetage ou fouilles préventives) et dans certains cas, des mesures de sauvegarde.

Elles sont souvent réalisées dans l'urgence car le temps est limité. Il faut être réactif. Et puis, il y a les fouilles programmées. Ces fouilles sont réalisées sur des sites présentant un grand intérêt scientifique. Elles doivent s'intégrer à la programmation archéologique nationale définie par le Conseil national de la recherche archéologique (CNRA).

Avec qui travaillez-vous ?

Nous travaillons en équipe. L'archéologie a un champ d'études très vaste et travaille donc sur des domaines très variés. La fouille archéologique est la première étape dont découle tout un travail : analyse des données, des vestiges, des structures, des sites entre eux... et chaque étape fait appelle à une spécialisation (anthropologue, zooarchéologue, céramologue, géologue, géographe, technique de datation en laboratoire,...). Autant de métiers possibles !

Et qui diligente ces fouilles ?

La plupart des fouilles « programmées » sont commandées par le CNRS ou les Universités. Dans le cas de fouilles de sauvetage, nous travaillons essentiellement pour l'INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives). Enfin, il arrive de plus en plus fréquemment que les fouilles soient commandées par des entreprises privées qui subventionnent les recherches.

Qu'est-ce qui vous plait le plus dans ce métier ?

La proximité avec les ancêtres. Pouvoir opérer un rapprochement avec leur mode de fonctionnement, les évolutions de notre monde... C'est passionnant de pouvoir comprendre nos racines.

Et quels sont les inconvénients ?

Physiquement, c'est un métier très difficile. Nous travaillons souvent dans des conditions extrêmes, et nous n'avons pas vraiment de confort. Il faut souvent se contorsionner pendant plusieurs heures d'affilée, pour ne pas détériorer le chantier. Et puis, nous sommes souvent en déplacement... cela demande donc une grande disponibilité.

Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon Archéologue ?

Un Archéologue est avant tout un scientifique. Il se doit d'être structuré, avoir un sens de l'analyse très poussé. Il doit être observateur, patient, minutieux, et surtout rigoureux. Être archéologue, c'est comme lire un livre à l'envers : chaque page que l'on tourne est détruite... on ne peut pas revenir en arrière !

 

Propos reccueilli par Eric Gillaux.

-> Fiche métier : Dévenir Archéologue

 

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN KRISTINE, 35 ANS, ARCHÉOLOGUE

Élise

18 ans

BLAISE-PASCAL - UFR PSYCHOLOGIE, SCIENCES SOCIALES ET SCIENCES DE L'ÉDUCATION CLERMONT-FERRAND

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (2)

Protin 27 juin 2016 23:19 #1
Bonjour je suis fasciné depuis mon enfance pour l'archéologie surtout sur le domaine de l'Egypte vous pourriez nous en dire plus sur ce métier
aurelie 1 décembre 2011 16:09 #2
Bonjour , je suis passionnée d'archéologie de que je suis petite . Je voudrais savoir que faire après le bac . Merci !