Marc Gosselin, DRH Europe Verizon Business



Nom de l'entreprise : Verizon Business
Activité : Fournisseur de solutions de Télécommunications, réseaux et sécurité informatique.
Nombre de salariés : 232 000 dans le groupe Verizon, 31 000 pour la partie Verizon Business, 450 en France.

Vous avez récemment accueilli des élèves de 3e d'un collège parisien classé en ZEP (zone d'éducation prioritaire). Pourquoi ?
Je trouve frustrant de laisser tant de jeunes sortir du système scolaire sans diplôme ni projet professionnel. En 3e, les collégiens ont encore la possibilité de faire des choix, même si leur environnement proche ne les y incite pas. Nous leur avons ouvert nos portes pour qu'ils se rendent compte des besoins de l'entreprise et rencontrent des professionnels qui leur expliquent leurs parcours, leurs métiers, les difficultés ou échecs qu'ils ont pu rencontrer. Nous voulions leur donner des pistes, de l'espoir, de l'envie. Nous sommes d'abord allés les voir dans leurs classes du collège Méliès à Paris, puis ils sont venus visiter notre siège social à La Défense. Quatre d'entre eux ont fait un stage chez nous et nous retournerons en classe fin avril pour faire le point. J'ai bien l'intention de renouveler l'expérience en renforçant le dispositif.
Lorsque vous recrutez des jeunes, privilégiez-vous certaines formations « nobles » ou êtes-vous ouvert à tous les parcours ?
Nous sommes ouverts à tous les parcours. Nos métiers sont particuliers, pointus et techniques, accessibles de Bac +2 à Bac +5 dans les télécoms, l'informatique et les réseaux. Nous recrutons aussi des diplômés d'écoles de commerce.
Quelles sont les possibilités d'évolution en interne ?
Dans les grands groupes comme le nôtre, il y a de larges opportunités d'évoluer professionnellement. Ceux qui se débrouillent bien, savent se vendre, maîtrisent l'anglais et ont envie, auront toujours des possibilités de changer de poste, bouger, évoluer.
Accueillez-vous des apprentis ?
Pas assez, mais ce mode de formation m'intéresse. Pour les jeunes, il est toujours dur d'ouvrir la porte de l'entreprise. Les stages sont un excellent moyen d'y mettre un pied. Nous avons pris quatre élèves de 3e du collège Méliès. Chacun d'entre eux a choisi un secteur : télécoms, informatique, marketing et ressources humaines et pendant une semaine, ils sont vraiment entrés dedans. Nous continuons à échanger des mails, on ne les lâchera pas !
A compétences égales, qu'est-ce qui fait, pour vous, la différence entre deux candidats ?
La volonté, la motivation. Celui qui a la formation adéquate et l'envie a tous les atouts pour entrer dans l'entreprise.
Quels conseils donneriez-vous à un jeune en recherche de stage ou d'un premier emploi pour mettre sa candidature en valeur ?
Il faut d'abord faire des recherches sur l'entreprise qui les intéresse pour glaner des informations, mais aussi apprendre à faire un CV et à rédiger une lettre de motivation. Et surtout, respecter les règles d'usage : s'habiller en conséquence, ne pas mâcher du chewing-gum pendant l'entretien, se présenter, être enthousiaste, etc. Rester soi-même tout en respectant les codes du milieu professionnel.
Propos recueillis par Véronique Gérardin

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MARC GOSSELIN, DRH EUROPE VERIZON BUSINESS

Jean

27 ans

IFME NîMES

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)