Partir à l'étranger pour étudier ou se former



ISPA Séjours linguistiques

 

Pour découvrir d'autres cultures, d'autres façons d'apprendre, rien de mieux que d'aller étudier dans un autre pays d'Europe. Erasmus, Comenius ou Leonardo offrent à tous la possibilité de partir à l'étranger, et de plus en plus de jeunes participent aux nombreux programmes d'échanges pédagogiques européens. Erasmus a envoyé 23 000 étudiants à l'étranger en 2006/2007. Comenius, lui, a financé près de 1000 projets pédagogiques permettant à des collégiens de travailler avec des élèves de toute l'Europe. Alors, qu'attends-tu pour devenir européen ?
Source : Agence Europe Education Formation. 2008.
TELEX
Les 4 profils qui partent le plus avec Erasmus
- Les étudiants en langues,
- Les ingénieurs,
- Les étudiants en gestion,
- Les étudiants en sciences sociales (histoire, sociologie etc.).
Source : Agence Europe Education Formation.
Faire reconnaître son diplôme en France
Quand on part suivre des cours à l'étranger, il n'est pas toujours simple de revenir en France poursuivre ses études là où on les a arrêtées dans un autre pays. Il existe tellement de systèmes éducatifs différents en Europe qu'il est difficile de savoir quel diplôme vaut quoi et où...
La solution : constituer un dossier sur www.ciep.fr/enic-naricfr/ et l'envoyer au Centre ENIC-NARIC France CIEP, 1 avenue Léon-Journault - 92318 Sèvres cedex.
PORTRAITS
Fabienne, chargée de mission sur l'Europe
« Erasmus, ce n'est pas des vacances ! »
Erasmus, c'est LE programme phare qui permet à des étudiants de suivre une partie de leur cursus universitaire dans un pays de l'Union Européenne. Mais attention, pas question de se la couler douce sur le campus ! « On est assez loin de l'image que donne L'auberge espagnole, le film de Klapisch ! explique Fabienne, qui a participé à un tel programme. Au début, j'ai dû m'accrocher pour suivre en cours. Et j'avais un mémoire d'une centaine de pages à rendre, tout en anglais ! » Pas des vacances donc... Partie à Londres le temps d'une année scolaire, l'étudiante en histoire-géo a travaillé sur l'histoire du port de la capitale anglaise. « J'ai rencontré beaucoup d'interlocuteurs, ce qui a fait progresser très rapidement mon niveau d'anglais. » Beaucoup de travail sur place donc, mais aussi en amont, avant le départ : « Il faut vraiment se battre pour décrocher sa place. Le dossier doit être béton, il faut bien préparer son projet de mémoire pour convaincre l'université, et surtout faire valoir sa motivation pendant les entretiens de sélection ». Un parcours du combattant qui en vaut la peine puisque depuis son séjour, Fabienne s'est découvert une vocation : travailler pour l'Europe ! Elle est aujourd'hui chargée de mission au ministère des Finances et de l'Emploi et prépare la présidence de l'Union par la France.
Carole, étudiante en école de commerce
« Un vrai plus sur mon CV »
Amoureuse des pays scandinaves depuis un voyage scolaire en Norvège au collège, Carole n'a pas hésité quand elle a dû choisir son stage obligatoire de troisième année d'école de commerce : « J'ai tout de suite été très bien accueillie par l'université d'Helsinki. Il y avait des tuteurs pour me guider, qui se sont aussi occupés de me trouver un logement. » Côté linguistique, Carole s'est tout de suite sentie à l'aise : « Là-bas, tout le monde parle anglais, et quand les gens s'aperçoivent qu'on est étranger, ils s'excusent presque de parler finnois. » Côté cours, Carole a eu l'opportunité de choisir ceux qui lui plaisaient et d'organiser son planning. « J'avais une douzaine d'heures de cours par semaine. Le reste du temps, l'université nous faisait découvrir le pays. Nous sommes allés jusqu'en Russie ! Pour moi, cela a vraiment été une grande parenthèse dans mon cursus, l'occasion de découvrir de nouvelles manières de travailler, et un élément sur mon CV qui me différencie de ceux qui ont choisi les États-Unis ou l'Asie, comme beaucoup en école de commerce. »
http://www.europe-education-formation.fr]
Comenius
Ce programme permet à des classes de collégiens de travailler toute l'année sur un projet avec leurs professeurs, en collaboration avec une classe d'un pays étranger. Parles-en à tes profs ! Il permet aussi aux futurs enseignants en langues de partir comme assistant linguistique.
Plus d'infos : www.europe-education-formation.fr
Leonardo
Grâce à lui, les élèves de lycées professionnels et les apprentis peuvent partir à l'étranger apprendre leur futur métier. Au menu : cours de langues intensifs avant le départ et à l'arrivée, puis stage dans une entreprise locale. Dépaysement garanti !
Plus d'infos : www.europe-education-formation.fr
MICRO-TROTTOIR : ETUDIER EN EUROPE
De l'Auberge Espagnole - film de 2002 racontant l'histoire de jeunes étudiants européens en ERASMUS à Barcelone - que retiens-tu ? La fiesta, la plage, les rencontres... ? Ces aspects-là sont certainement parmi ceux qui t'attirent le plus dans ces échanges scolaires, mais étudier à l'étranger se mérite et demande un effort de maturation non négligeable. A la clé, une meilleure maîtrise d'une langue étrangère, et une ouverture à l'indépendance. Il n'y a rien de plus formateur que les voyages !
TON AVIS NOUS INTERESSE
- Et toi, connais-tu le fonctionnement d'Acadomia ou d'Erasmus ? Existe-t-il des alternatives ?
- Est-il possible de s'adapter rapidement à une culture complètement différente de la sienne ?
- Suivre des cours à l'étranger, que cela t'apporte-t-il ? Penses-tu y découvrir de nouvelles méthodes d'apprentissage ?
REAGIS EN POSTANT TON COMMENTAIRE !

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN PARTIR à L'ÉTRANGER POUR ÉTUDIER OU SE FORMER

Mathilde

25 ans

ECOLE PIVAUT. ECOLE SUPÉRIEURE TECHNIQUE PRIVÉE D'ARTS APPLIQUÉS ET DESSIN NARRATIF NANTES

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (2)

sana 24 octobre 2014 11:51 #1
aujourd'hui au Maroc il existe des grandes entreprise qui offre des formations intéressant de même niveau des études a l’étranger par exemple l'université international Agadir (universiapolis.ma)
malika 11 mai 2012 21:54 #2
ma fille est en train de passer son cap coiffure elle voudrait effectuer son bp dont une partie en allemagne pouvez vous m'indiquer quelles sont les demarches a suivre ou dois je me renseigner qui la prend en charge doit elle avoir un patron en france