Samuel, 23 ans, technicien en automatisme (EDF)


février 26, 2009 I Mise à jour le 28.05.2020
Après une première expérience dans l'électronique, Samuel travaille dans une centrale thermique d'EDF. Il entretient, rénove et répare des capteurs pression. Il est en contact avec des technologies complexes, ce qu'il apprécie. Quel est votre parcours scolaire ?
J'ai effectué un stage de 3e dans une entreprise d'électronique, cela m'a plu. J'ai donc ensuite réalisé un bac STI électronique, puis un DUT génie électrique et informatique industrielle.
Avant d'intégrer EDF, qu'avez-vous fait ?
Une fois diplômé, j'ai travaillé pendant un an dans une société de dépannage de cartes électriques. J'étais intérimaire. Je voulais plus de stabilité et un métier plus intéressant. J'ai alors déposé ma candidature sur le site de recrutement d'EDF. Un mois plus tard, j'intégrais la centrale thermique de Porcheville.
En quoi consiste votre métier ?
Je suis technicien en automatisme c'est-à-dire que j'effectue la maintenance de l'instrumentation : capteurs de pression, débit, niveau, sonde de température... Je m'occupe aussi de la gestion du parc automate et du contrôle commande : il s'agit d'un système automatisé qui remonte et centralise les informations des capteurs sur le terrain qui permettent de gérer la production. Grâce à ces données la production est adaptée selon les besoins des consommateurs, les saisons. Je réalise, seul ou en équipe, des interventions de rénovation, d'entretien et de réparation. Certaines sont planifiées, d'autres sont à gérer dans l'urgence. J'ai aussi une part importante de tâches administratives car je dois remplir des ordres de travail, des fiches de comptes-rendus d'interventions... Toutes les cinq semaines, je suis d'astreinte c'est-à-dire que je dois être joignable 24h/24.
Qu'appréciez-vous le plus ?
Je travaille sur des technologies de pointe et c'est intéressant. D'ailleurs, on dit que pour connaître toutes ces technologies et maîtriser parfaitement le métier de technicien en automatisme, il faut au moins trois ans d'expérience. D'autre part, j'aime les travaux de réparation, remettre un système en état, c'est motivant et valorisant.
Et qu'appréciez-vous le moins ?
Les astreintes !
Quelles sont les qualités requises pour être un bon technicien en automatisme ?
Il faut avoir de bonnes compétences en informatiques et automatisme, être rigoureux et avoir un bon relationnel car nous travaillons en collaboration avec les équipes de conduite qui planifient les interventions à effectuer.
Dans quelques années, à quel poste souhaiteriez-vous être ?
Au même ! Cela demande du temps avant d'être performant et de connaître les différents systèmes. Mais j'espère par la suite évoluer au sein de l'équipe ou dans une autre centrale.
Quel message souhaitez-vous passer aux jeunes ?
Pour se lancer dans cette voie, il faut être motivé car cela demande de l'investissement personnel et de la curiosité pour comprendre les différents systèmes.
Par Diane Dussud
Newsletter
L'information qui vous concerne directement dans votre boite mail.
pub
DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN SAMUEL, 23 ANS, TECHNICIEN EN AUTOMATISME (EDF)

Cyprien

22 ans

SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (SCBS) - ESC TROYES

Test d'orientation

Quel métier choisir ?

Pas évident de choisir son orientation ! Grâce à ces tests d'orientation scolaire et professionnelle, confrontez vos options d'orientation à ce que vous êtes vraiment. Un moyen sympa d'affiner vos choix.

Liste tests d'orientation

keyboard_arrow_down

Liste psycho-tests

keyboard_arrow_down