Stéphanie, 32 ans, professeur des écoles



"Entre fermeté et bienveillance"

Lycéenne, elle adorait lire, a choisi de s'orienter vers la philo, mais raté son CAPES qui lui aurait permis de l'enseigner. « J'ai trouvé un boulot dans un laboratoire pharmaceutique, au service clients. Cela me plaisait, mais lorsque j'ai eu des enfants, mes relations avec mon employeur se sont petit à petit dégradées. » Les enfants, Stéphanie les aime, et passe le concours d'entrée à l'IUFM : après un an de formation, un maître des écoles peut prendre en charge une classe, de la petite section de maternelle jusqu'au CM2. « Moi, j'adore les CP. Les enfants sont tout neufs, enthousiastes, curieux. Pour eux, je suis 'La maîtresse', un référent. C'est valorisant ». Stéphanie reconnaît que son métier est fatigant nerveusement : « Il faut être patient, enthousiaste, ferme aussi, et rester toujours bienveillant vis-à-vis de ces enfants avec lesquels on tisse une vraie relation ».

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN STÉPHANIE, 32 ANS, PROFESSEUR DES ÉCOLES

Agathe

18 ans

UNIVERSITÉ DES SCIENCES ET TECHNOLOGIE - LILLE 1

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (23)

éléa.G 30 octobre 2011 12:41 #6
voila , j'ai 13 ans et notre professeur principale nous demande "que voulez vous faire plus tard ?" et moi je sais dans quel horizon je veux travailler "l'enfance" mais je ne sais pas sur quoi me tourner ... j'aime les langues et je suis nul en science ..D'un cotés il faut aussi que cela soit bien rénumérer ..et aussi que cela me plaise . merci d'avance
éléa.G 30 octobre 2011 12:39 #7
Bonjour. Nous avons déjà répondu à ton commentaire qui a été publié en public sur le site. Bonne journée et à bientôt :-)
éléa.G 30 octobre 2011 12:39 #8
voila , j'ai 13 ans et notre professeur principale nous demande "que voulez vous faire plus tard ?" et moi je sais dans quel horizon je veux travailler "l'enfance" mais je ne sais pas sur quoi me tourner ... j'aime les langues et je suis nul en science ..D'un cotés il faut aussi que cela soit bien rénumérer ..et aussi que cela me plaise . merci d'avance
kysuu 14 août 2011 10:40 #9
Peut-on faire archéologue avec un bac STG?
Emilie62 14 septembre 2010 10:41 #10
Bonjour, je viens d'obtenir mon Bac scientifique et commence mon entrée en fac dans peu de temps. Moi, cela fait des années que je désire devenir enseignante ou plutôt professeur des écoles. Lorsque j'étais enfant, je voulais (comme toutes les petites filles je supppose) devenir vétérinaire, malgrè les arguments qu'on me donnait pour renoncer je ne voulais pas changer d'avis. Ce n'est qu'en CM2 que je me suis finalement mise à douter. En effet, c'est grâce à mon instituteur de l'époque que j'ai tout de suite choisi d'être enseignate comme lui. Depuis, ce jour je suis toujours buter à le devenir. Mais j'ai bien eu du mal à comprendre le chemin à suivre pour le devenir. Sachant qu'une nouvelle réforme fut mise en place, j'ai cru que l'on faisait tout pour m'empêcher de le devenir. Enfin, je suis heureuse d'avoir des enseignants dans ma famille qui ont pu mieux m'expliquer. Sinon je suis d'accord avec chacun de vos commentaires: Pour devenir enseignant; - il faut une certaine vocation, car même si il n'en a pas l'air le travail à fournir est important que ce soit dans le parcours à parcourir ou dans le métier en lui-même. - il faut aussi faire preuve de patience et avoir un moral d'acier, car j'ai déjà vu certains professeurs étant presque sur le point de craquer, il est vrai que c'était une enseignante du collège, mais il existe tout de même certains cas en primaire et en maternelle (Et oui je me souviens avoir vu mon institutrice de 3ème section soulevant un enfant tellement il avait un mauvais caractère enfin si je puis dire) - il faut aussi savoir qu'il y a toujours autant de demande pour devenir professeur des écoles, et que le concours n'est pas forcément facile à avoir. - il faut aussi savoir qu'on a un salaire de fonctionnaires qui peut donc varier en fonction des choix de l'état et que si l'on veut être instit remplaçant ou titulaire le salaire est différent. Voilà ce que moi je pense de ce métier, j'ai déjà fait un grand nombre de recherche et je continue d'en faire mais pour ma part j'ai toujours aimé enseigner et je prends ça presque comme un défi d'enseigner en fonction des élèves, car certains ont besoin de lire une fois la leçon pour l'apprendre, d'autres doivent la chanter.. etc. C'est ce qui me plaît dans ce métier c'est qu'il faut savoir s'adapter.