Sylvain, 29 ans, Juriste en entreprise



« Je fais appliquer la loi dans l'entreprise»

Bonjour Sylvain, tu travailles dans une banque, partenaire d'enseignes de grande distribution. Beaucoup de mots compliqués ! Qu'est-ce que tu fais exactement ?
Rassure-toi, c'est assez simple ! Je travaille dans une banque qui distribue des crédits et des avantages pour les clients de nos partenaires (ce sont des magasins de grande distribution). J'ai principalement 3 missions : la première concerne tout ce qui s'adresse aux clients et aux partenaires. Je rédige les partenariats commerciaux avec les magasins de grande distribution et je vérifie que les contrats et les publicités respectent la loi. Ma seconde mission est la veille législative. Elle consiste à se tenir au courant des nouvelles lois et décisions de tribunaux pour évaluer leurs conséquences sur notre activité et à en informer l'entreprise. Et enfin, je donne des conseils aux équipes du service recouvrement lorsqu'ils rencontrent un problème juridique.
Des conseils en recouvrement ?
Oui, j'accompagne les conseillers qui s'occupent des clients qui ne peuvent pas rembourser leurs achats. Quand un juge, un avocat ou une association de défense des consommateurs soulève un problème juridique, j'essaie de trouver la meilleure solution pour l'entreprise sur le plan juridique et économique en évitant si possible qu'on en arrive à une décision de tribunal. Pour cela, je dois me montrer diplomate.
Tu parlais des publicités. Un juriste a son mot à dire là-dedans ?
Bien sûr ! Il y a des choses obligatoires sur une publicité, surtout en ce qui concerne mon domaine, le crédit à la consommation. Je dois encore une fois, faire preuve de pédagogie pour expliquer au service marketing les règles juridiques et leur donner les contraintes. En même temps, j'essaie de faire preuve d'imagination pour permettre à la publicité de conserver sa force.
Tu n'as pas un rôle facile : entre le service publicité et le service clientèle...
C'est vrai, mais justement, c'est ce qui me plaît ! La diversité ! Je vois tous les maillons de la chaîne : de la création du produit à sa distribution en passant par la publicité, les éventuels contentieux et le contrat...
Peux-tu témoigner d'une fierté ou d'un coup dur dans ta vie de pro ?
Une fierté ? C'est par exemple pendant un conseil d'administration, un inspecteur de la répression des fraudes qui essaie de trouver une faille dans notre argumentation et qui n'y arrive pas parce que mon travail est bien fait. Concernant le coup dur ? C'est par exemple, un risque que j'avais décelé et qui se produit effectivement... En tant que juriste, je ne prends aucune décision, je ne fais que conseiller. Alors, une fois qu'une décision a été prise par l'entreprise, même si ce n'est pas celle que j'avais proposée, il faut que je trouve le moyen de la défendre.
Pourquoi as-tu voulu devenir juriste, Sylvain ?
Quand j'étais en 4°, avec ma classe, nous avons visité un tribunal. L'ambiance des lieux, la solennité, les tenues des avocats et des juges... Tout ça m'a impressionné et m'a tellement plu que j'ai décidé de devenir avocat. Mais je ne connaissais pas encore l'étendue du monde juridique. C'est pendant mes études, par des rencontres avec des professionnels, j'ai découvert que le droit ne se limitait pas à l'avocat et au juge. A partir de la maîtrise, je me suis spécialisé dans le droit de l'entreprise. Les sciences économiques me plaisent beaucoup et c'est le seul domaine où je peux lier les deux. À l'avenir, si c'est possible, j'aimerais prendre des responsabilités en manageant une petite équipe de juristes.
Quelles sont les qualités indispensables pour pratiquer ton métier ?
Je dirais tout d'abord de la pédagogie, car mon métier demande beaucoup de contact humain. De l'humilité, parce que tu donnes ton avis et que ce n'est pas forcément celui de tout le monde. J'ai donc intérêt à travailler avec des collègues pour confronter nos positions, argumenter... comme dans un procès ! De la rigueur ! Je fais appliquer la loi dans l'entreprise ! Il faut aussi un certain goût pour la rédaction et la recherche. Il m'arrive de passer des heures à chercher de la documentation sur une question pour pouvoir donner une réponse !
Enfin, un conseil pour nos lecteurs ?
Rencontrez des professionnels ! C'est important de connaître leur quotidien. Bien souvent, on idéalise une profession avec les films qu'on voit à la télé, et quand on découvre la réalité... on retombe vite sur terre ! Et travaillez, votre expression écrite. Si une rédaction est maladroite ou incompréhensible, l'argumentation peut vite être gâchée.
Merci Sylvain.
C'était avec plaisir !

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN SYLVAIN, 29 ANS, JURISTE EN ENTREPRISE

Emma

19 ans

EBI - ECOLE DE BIOLOGIE INDUSTRIELLE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (6)

lucy1 18 janvier 2009 16:08 #6
Vous êtes passé d'un DUT à une licence (L3)?