Thomas, 24 ans, MBA de luxe EDC


mars 01, 2008 I Mise à jour le 27.10.2020
Major de la promotion 2006-2007.
Après une école de commerce, Thomas a intégré l'Institut Supérieur de Marketing du luxe d'EDC. Une formation en apprentissage, qui lui a permis de décrocher un emploi. Il revient sur son parcours. Pourquoi avoir postulé au MBA de luxe à EDC ?
J'ai effectué mon stage de fin d'études au Canada, à Toronto chez Cartier. J'étais assistant dans une boutique de montres. Cela s'est très bien passé et après 7 mois de stage, ils ont voulu m'embaucher. Mais travailler au Canada, en dehors du Québec, c'est très compliqué pour les étrangers. Malgré le soutien de l'entreprise, je n'ai jamais obtenu mon visa pour pouvoir aller y travailler. Je suis donc retourné en France. J'ai alors décidé de me spécialiser dans le domaine du luxe et plus particulièrement dans le secteur de l'horlogerie. Mais, j'étais déjà dans la vie active et je ne me voyais pas retourner en cours une année de plus. Le MBA de l'Institut Supérieur de Marketing du luxe à EDC, en contrat de professionnalisation, était la meilleure option possible.
La formation a-t-elle répondu à vos attentes ?
Oui ! La formation EDC est pertinente. On est en stage tout au long de l'année. Les cours se déroulent les soirs et les samedis. Ce rythme intensif permet d'acquérir une expérience professionnelle et de solides connaissances dans le secteur du luxe. Grâce au réseau de professionnels de l'école, j'ai pu rencontrer de grands PDG d'entreprise. Ce sont des expériences privilégiées que je n'aurais jamais eues ailleurs.
Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaiteraient faire ce MBA ?
Bien choisir l'entreprise et le domaine dans lequel on effectue son stage. En effet, cela peut être à partir d'une problématique spécifique au secteur dans lequel on effectue son stage que l'on oriente son mémoire de fin d'études, véritable sésame pour se faire remarquer par les professionnels du luxe.
Vous venez d'être diplômé, avez-vous des pistes d'emploi ?
Mieux que cela, j'ai déjà un emploi ! Van Cleef and Arpels, la maison joaillière et horlogère dans laquelle j'ai effectué mon stage m'a proposé un poste. J'ai signé mon contrat il y a trois mois.
En quoi consiste votre métier ?
C'est un poste qui vient d'être crée, c'est donc très intéressant car je mets en place beaucoup de choses. Je supervise les boutiques et la mise en place de stratégies opérationnelles en Europe, dans les pays d'Europe de l'Est et au Moyen-Orient. Ce que j'apprécie vraiment c'est que je travaille dans une maison de renommée internationale à taille humaine. C'est rare. Ainsi, il y a moins de segmentations et j'ai une vision plus large de l'entreprise.
Propos recueillis par Diane Dussud
Newsletter
L'information qui vous concerne directement dans votre boite mail.
pub
DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN THOMAS, 24 ANS, MBA DE LUXE EDC

Cyprien

22 ans

SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (SCBS) - ESC TROYES

Test d'orientation

Quel métier choisir ?

Pas évident de choisir son orientation ! Grâce à ces tests d'orientation scolaire et professionnelle, confrontez vos options d'orientation à ce que vous êtes vraiment. Un moyen sympa d'affiner vos choix.

Liste tests d'orientation

keyboard_arrow_down

Liste psycho-tests

keyboard_arrow_down