Wareen, 29 ans, graphiste



Wareen, en quoi consiste ton métier de graphiste ?
Je réalise tout type de support de communication. J'ai la chance de travailler à mon compte et dans le domaine de la culture.
Qui sont tes clients ?
L'Ecole de Jazz de Tours par exemple pour laquelle j'imagine des affiches, des flyers, des catalogues. A travers mes créations j'essaie de refléter l'identité de chaque client en utilisant les supports appropriés : le dessin, la photo, la peinture, le collage ou la conception assistée par ordinateur (CAO).
Concrètement comment se répartit ton emploi du temps ?
Comme je travaille à mon compte, je suis obligée de consacrer environ 20% de mon travail à toutes les taches administratives et au démarchage commercial : si je veux des clients, il faut que j'aille les chercher ! Ce n'est pas la partie que je préfère !
Le reste du temps je réfléchis à des projets, j'essaie de m'intéresser à un peu tout. Par exemple, depuis que je travaille pour l'Ecole de Jazz, j'écoute du jazz pour m'imprégner de l'ambiance et je regarde de vieilles pochettes de CD. Souvent, ce sont les mots liés au thème de la commande faite par un client qui déclenchent des idées.
Quels sont les domaines que tu privilégies ?
Aucun en particulier. C'est ce que j'aime dans ce métier : c'est à chaque fois un nouvel univers à explorer. C'est pour cette raison qu'il est important de se forger une culture générale solide. Bien que l'apprentissage du dessin passe avant tout, c'est une discipline de passionné !
Justement, à quand remonte ta passion ?
Toute petite, je passais déjà beaucoup de temps à dessiner, c'était un réel moyen d'expression, et tout ce qui était de l'ordre de l'image m'interpellait. Je voulais être styliste|Fiche métier styliste. Au lycée j'ai découvert le graphisme et je me suis réorientée.
A-t-on facilement sa place dans cette profession ?
Je pense qu'il y a 10 ans c'était plus évident. Aujourd'hui de plus en plus de jeunes prennent cette voie et il y a également beaucoup d'autodidactes avec la profusion d'ordinateurs ! Pour se mettre à son compte il faut s'accrocher, car à l'école on ne nous apprend ni l'administratif ni le commercial. Quoiqu'il arrive l'important c'est de pouvoir s'exprimer dans ce que l'on fait et ce que l'on aime.
Que préfères-tu dans ce métier ?
Mon statut de « chef d'entreprise » me convient très bien car je n'ai de compte à rendre à personne et je travaille à mon rythme. Le seul souci c'est que je suis dépendante du marché et que je ne peux pas prévoir mes revenus d'un mois sur l'autre, en tout cas pas pour le moment. Par contre comme je travaille chez moi, quand je m'y mets, je m'y mets ! Je reste concentrée jusqu'au bout !
Que peut-on te souhaiter ?
De réussir à étendre mon entreprise.
Alors bon courage !
Merci !
Salaire d'un graphiste :
Débutant : 1200 à 1500 € brut
Confirmé : 3000 à 4500 € brut
(Source : magazine « Création numérique »)
© photo Wareen Numa

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN WAREEN, 29 ANS, GRAPHISTE

Ewenn

23 ans

EMLYON BUSINESS SCHOOL CAMPUS DE ECULLY

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

Urban Legend 7 juillet 2009 23:23 #1
salut Wareen je suis un jeune diplômé en communication et relations publiques, je suis aussi intéressé par le métier "graphiste", si tu as MSN je veux bien te parler de mon ambition, je crois que tu peut m'aider pour bien savoir si je continu sur cette voie j'ai besoin de l'avis d'un professionnel merci d'avance voila mon email msn "galfordigi@hotmail.com"